Navigate / search

[Jeux Vidéo] Gray Matter – Collector Edition

J’ai reçu cette semaine l’édition collector de Gray Matter sur PC. Je n’ai pas encore jouer au jeu -je me réserve ce petit plaisir pour une période un peu plus calme-, mais je dois dire que cette édition collector me plaît bien. En tout cas, la patte graphique est déjà un point qui me vient chatouiller ma rétine dans le bon sens.

Cette édition Collector allemande comprend donc:

  • Le jeu -forcément-
  • La soundtrack officiel du jeu
  • Un jeu de carte customisé Gray Matter
  • Un très joli poster Gray Matter
  • un jeu de 5 cartes postales

Il ne reste plus qu’à espérer que le jeu soit à la hauteur de l’édition collector et le tour (de magie) sera joué! Vivement que je m’y mette… Abracadabra!

[Jeux Vidéo] Gran Turismo 5 – Edition Signature + Impressions

Ca y est, voilà plus de cinq années qu’on l’attendait et Gran Turismo 5 est ENFIN parmis nous. Report après report, il est finalement même sorti avant la date officielle du 26 novembre. J’ai (biensûre) craqué pour la bête dans son édition Signature (s’il vous plaît) et j’ai pu, ce week end tâté un petit peu la bête. Je vais donc vous faire part de mes impressions en quelques mots. Je précise que ce ne sont là que des impressions et donc rien à voir avec un test ou quoique ce soit de très aboutis…

Commençons par les points forts;

  • Les sensations de pilotage sont bien là, que l’on passe d’une traction avant à une traction Avant/Arrière, on ressent immédiatement la différence. Même à la manette on prend son pied presque immédiatement, les vues cockpit sont parfaites (pourquoi les Peugeot ont le volant à droite?). Quand on sort de piste, on sait pourquoi rien n’est laissé au hasard. Bref indubitablement le point fort de ces premièrers heures de jeux.
  • Les bruitages et la bande sons, même s’il y a sûrement mieux dans le domaine, j’aime beaucoup. Je précise par contre que j’ai dégagé les musiques d’ascenseur des menus (véritable suplice pour vos oreilles croyez-moi). Par contre rouler en nocturne sur du Chopin c’est carrément la classe.

Les points négatifs;

  • Gran Turismo 5 est loin d’être la tuerie graphique annoncé, on oscille entre le très bon et le carrément moche (surtout le carrément moche), la modélisation de certains véhicules est digne d’une modélisation d’un jeu de PSOne. Cette remarque est également valable pour les décors et le public (quelle horreur).
  • Il faut de la patience, on passe son temps à attendre; les chargements des courses, que le jeu localise des serveurs… Mais que c’est LONG PUTAIN! C’est particulièrement exaspérant durant les permis où bien souvent le temps de chargement de l’épreuve est plus long que le temps qu’il vous faudra pour arriver à bout de l’épreuve. Je précise que je me suis tapé l’installation de 50minutes sensée permettre d’améliorer les temps de chargement. (Et ben PUTAIN qu’est-ce que ça doit être sans l’installation!!!)
  • Ca plante, assez régulièrement. Apparemment ceci est due à l’afflux massif de personnes sur le OnLine… Mouai, ils auraient quand même pu prévoir non? Et personnellement j’ai parfois eu des sacrés plantage même en désactivant le OnLine… Quelquefois j’ai même eu des bugs horrible; en pleine course, tout d’un coup, je n’avais plus aucun contrôle sur le véhicule, le jeu freeze 3secondes et repart… Super…
  • Au bout de 4 heures de jeu j’en suis à 25% d’avancement du jeu, pour un jeu qui se veut gigantesque en solo je trouve ça bof… D’autant que les ajouts comme le Kart ou l’éditeur de circuit relèvent plus de l’anecdote qu’un véritable mode de jeu à part entière.

En résumé je suis plutôt déçu par ce GT5. Indéniablement il reste un grand jeu, et je n’ai pas encore fini de le découvrir, mais il n’est pas à la hauteur de ces 5 années d’attentes. J’ai trop l’impression d’avoir entre les mains un jeu qui n’est pas fini, bug, freeze, clipping, aliasing, mises à jour tous les 3jours (véridict). Un contenu certes gigantesque mais qui fait plus office de garniture qu’autres choses, un online bancal (pour le moment). Pour moi c’est loin d’être LE jeu de cette fin d’année! Je terminerai en ajoutant tout de même que je n’ai jamais été grand fan des jeux de voitures mais que Gran Turismo avait une grande place dans mon coeur de Gamer, mais là même si j’apprécie c’est loin d’être l’extase promise. Je changerai peut-être d’avis avec le temps…


Gran Turismo 5 Edition Signature
envoyé par stinky57185. – Plus de jeux vidéo !

[Cinéma] Alien 3 de David Fincher

M’étant procuré le coffret BluRay Anthology de Alien, j’ai regardé ce soir Alien 3, que je considérais jusqu’alors comme mon préféré (j’ai bien dis « considérais ») des 4 films de la saga Alien. Je dois bien reconnaître que j’ai été un peu déçu par ce revisionnage.

Pour vous remettre les choses dans leurs contextes, Alien3 fut le premier film de la saga Alien que j’ai vu (je suis un peu spécialiste du genre; j’ai toujours vu les suites avant de voir les premiers opus: SOS Fantômes 2, Terminator 2, Predator 2), c’est peut-être ça qui faisait que je portais haut dans mon estime Alien 3.

Il faut dire qu’à l’époque j’avais été bluffé par cette ambiance claustrophobique dans le pénitencier, et certaines scènes chocs (la naissance de l’Alien (pauvre chien!) et les mises à mort…). J’avais aussi un excellent souvenir de la prestation de Charles Dance qui était tout simplement génial en espèce de moine/gouroux galvanisateur. Et puis le final m’avait scotché à l’époque (je parle de la version cinéma, et non la version longue). Il faut dire que j’étais encore au primaire et que je regardais ce genre « d’horreur » en cachette de mes parents, donc ça devait contribuer à mon état de fascination.

Aujourd’hui, quelques années plus tard, (et surtout après avoir vu Alien et Aliens) je dois bien reconnaître qu’Alien 3 est un sacré cran en dessous des deux premiers opus. Loin de moi l’idée qu’Alien 3 est un mauvais film, bien au contraire, mais je trouve qu’il ne tient pas la comparaison face aux films de Scott ou Cameron. Après, vous me direz qu’ils ne sont pas vraiment comparable car ne jouant pas forcément dans le même registre, mais quand même, il manque quelque chose.

J’ai vraiment ressenti le développement chaotique du film (des embrouilles entre Fincher et la Fox, etc etc) au cours de ce revisionnage. Et pour le coup, je comprends vraiment la colère de Cameron quand il a su que Newt (la petite fille dans Alien 2) était morte dès les premières minutes d’Alien 3. La relation que Cameron avait crée entre Newt et Ripley dans Aliens était vraiment quelque chose qu’il aurait fallu conserver et exploiter à mon sens! C’est presque une honte que Fincher n’ait pas réutilisé cet aspect de l’histoire! Par extension si Ripley garde son côté de femme forte, elle est globalement effacée par rapport aux locataires du pénitencier et notamment face au personnage incarné par Fishburne (la scène où elle lui demande de la tuer est tout un symbole!)

Autre point, le côté organique qui faisait la marque de fabrique des deux premiers films a quasiment disparu! Moi qui adorait ça (même si ça me dégoûte) je suis vraiment déçu! Et puis un autre point catastrophique: les effets spéciaux!! Quelle horreur!! C’est probablement le BluRay qui veut ça, mais cette bouillie infame de pixel quand on voit l’alien, c’est pour le coup vraiment gerbant et ça fait vraiment pâle figure face aux Aliens du film de Cameron.

Par contre, il faut rendre à César ce qui appartient à César, l’ambiance est bel et bien là, toute cette bande de tolard devient incroyablement sympathique et le climax à la fin du film est à son comble (la fermeture des sas et la fonderie!). Dommage que le film ne porte pas plus la marque de fabrique Alien!

En même temps il était difficile de passer après Cameron (il est d’ailleurs toujours difficile de passer après Cameron), mais je sais pas, il manque un petit quelque chose à ce film pour vraiment en foutre plein la vue. Après je sais bien que Fincher lui-même déteste ce film (d’ailleurs il le renie souvent), qu’il n’a pas pu toucher au montage etc, mais mince, tout n’est pas qu’une question de montage! Enfin, reste un excellent film qui m’a tout de même fait passer un agréable moment, dommage car j’espérais plus..

[Concours] Un exemplaire d’IG Mag à gagner!

CouvIG#11_72dpi

En collaboration avec IG Mag, j’ai l’honneur de vous proposer un petit concours vous permettant de gagner un exemplaire du dernier IG Mag. Comme vous le savez, IG Mag est un magazine consacré à notre passion vidéoludique. Au menu des tests, des dossiers, des reportages et du rétro. Tout ça garantie sans aucune publicité. En bref un petit must have.

Pour cela, je vous propose un petit jeu, vous devrez m’envoyer vos réponses à cette adresse concoursuniversdungeek@gmail.com

Pour participer, c’est très simple, il vous suffit de découvrir à quels jeux correspondent les 10 photos suivantes. Je vous demande le TITRE du jeu, dans le cas où il s’agit de jeu ayant eu plusieurs opus, un bonus de point est accordé lorsque vous trouvez l’opus qui correspond. Par exemple, si vous me dites Final Fantasy, vous aurez 0,5points, et si vous me dites Final Fantasy 7 vous aurez 1point… Facile…

De plus, comme question subsidiaire je vous demanderais de me donner votre estimation du nombre de participants aux concours. Pour infos lors des précédents concours, la participation variait entre 5 et 50… Faites vos jeux, vous avez jusqu’au dimanche 5 décembre 2010 à minuit pile pour répondre.

Inutile de préciser que je ne vous fournirais aucune réponse ou indice, c’est le jeu!! Bon courage!!

PS:Voici un exemple de mail type à m’envoyer:
1/Super Mario Bros
2/Sonic
(…)
Question subsidiaire: 69 participants

[RetroGaming] Les chevaliers de Baphomet

Pour beaucoup, leurs premières expériences de Point and Click aura été la fameuse série des Monkey Island de LucasArt… Loin de moi de désacraliser cette mythique série, je dois vous avouer que quand on me dit Point And Click, je pense tout de suite aux Chevaliers de Baphomet.

Et oui, ce fut le premier Point and Click auquel j’ai joué, j’ai d’ailleurs du attendre la conversion sur Playstation avant de pouvoir y jouer. Il faut dire qu’à l’époque je n’avais pas de PC capable de faire tourner un quelconque jeu (hormis le démineur ou le solitaire). Par contre j’étais assez grand pour voir les screens du jeu dans les différents magazine et savoir que ce jeu me plaîrait quoiqu’il arrive; le côté décors en 2D façon BD/Dessin animés, c’était juste: FAIT POUR MOI.

Dans les chevaliers de Baphomet vous incarnez Georges Stobbart (un américain à Paris (!)). Alors que vous passez de tranquille vacances dans la capitale française, vous vous retrouvez impliqué bien malgré vous dans une histoire de meurtre qui prend des proportions incroyable et rapidement vous allez être confronté à l’Ordre des Templiers.

Les Chevaliers de Baphomet est un jeu qui n’a rien d’extraordinaire en tant que tel, je dirais même plus, c’est un point and click des plus basique, mais le côté humoristique (sans tomber dans la surenchère), l’enquête policière bien menée et l’aspect plus ou moins historique en font pour moi un incontournable du genre. Et puis, il faut rajouter que les doublages français participent grandement au statut de « culte » que je voue à ce jeu!

Le premier épisode connaîtra plusieurs suites, pour moi la seule valable est la seconde; les boucliers de Quetzacoalt qui vous emmène sur les traces des Mayas. Les épisodes suivant sont de vastes fumisteries à mon sens (tout le charme de la série ayant disparu; ne cherchez pas à me convaincre du contraire je ne changerai pas!)

Si vous n’avez jamais essayé, je ne peux que vous conseiller de vous immerger dans cette histoire de meurtre et de clown (prononcé « claoune » :D), car vraiment ça en vaut la peine, d’autant que les graphismes n’ont quasiment pas vieilli et qu’un point and click, reste un point and click et donc par définition: indémodable.

[Jeux Vidéo] The Third Birthday

The Third Birthday, ou le nouvel opus de la saga Parasite Eve va bientôt débarquer au Japon (ce sera pour un peu plus tard chez nous), et il me tarde, tout simplement de me le procurer. Je pense que j’attendrais la version européenne pour ne pas être trop embêté par les menus en japonais (etc), même si je dois bien dire que la collector japonaise me tente…

Je ne vous présente plus la saga Parasite Eve (Wikipedia est votre ami), d’autant que ce nouvel opus, exclusif à la PSP devrait instaurer un nouveau style à la saga. Car oui, The Third Birthday sera un TPS avec des éléments de RPG (customisation, leveling etc etc). Comme toujours, l’ambiance est à l’horreur post-apocalytpique. Bref, même si ce n’est toujours pas le potentiel survival horror de la mort qui tue, ça n’en reste pas moins un des jeux que j’attends le plus… D’autant que le jeu nomade se prête particulièrement à mon emploi du temps assez chargé!

En un mot, vivement!

[Retrogaming] Tobal n°1 – Playstation

Allez, petit coup dans le rétroviseur avec Tobal N°1, sorti sur Playstation, Tobal est un jeu de baston développé par Square Enix. Si à l’époque il me fallait à tout prix ce jeu c’est tout simplement parce que le character designer n’est autre que… Akira Toriyama (excusez du peu…). Sur les artworks, on note tout de suite le style Toriyama.

A l’époque je dois cependant vous avouer que j’avais été déçu par les graphismes très cubique des personnages et les premières minutes manettes en main ont été très frustrante! Mais en fait derrière ce titre se cache plus qu’un simple jeu de baston, il s’agit surtout d’un espèce de mélange entre un jeu de baston et un RPG (Square Enix oblige?). Et puis, les graphismes un peu en deça font place à une animation relativement impressionnante pour l’époque!

En fait c’est surtout le mode Quest qui était intéressant. On se retrouvait dans une sorte de château, à déambuler dans les couloirs pour y affronter des ennemis, on pouvait également ramasser des objets ou des potions qui nous conféraient des pouvoirs ou attributs particulier.

Tobal ne marquera pas l’histoire du jeu vidéo de manière indélébile mais il fait parti de ces petits OVNI qui ne passent pas inaperçu non plus! Bref si vous avez l’occasion de tâter la bête, allez-y à pied joint, c’est une expérience à part!

PS:Les photos que vous voyez correspondent à l’édition japonaise de l’époque qui contient un CD de preview Square Enix (collector :D)

[Précommande] Gray Matter – Edition Collector (Allemande)

Je guettais ce jeu depuis un certain temps maintenant, et la preview de Fumble sur Gameblog m’a rappelé qu’il fallait à tout prix me le commander! Petit hic (si l’on peut dire), le jeu ne sortira en France qu’en édition simple, alors qu’en Allemagne il est déjà sorti sous forme d’une édition collector splendide. Vous me connaissez suffisamment maintenant pour savoir que j’ai craqué, faible que je suis…

Il est à noter que l’édition allemande comprend de la VO sous titré allemand et anglais (d’après ce que j’ai cru comprendre). De son côté l’édition française ne comprendra que de la VOSTFR.

Pour en revenir au jeu, il s’agit d’un point and click (miam) avec des décors 2D et des personnages 3D. L’ambiance tourne autour de magie, de fantômes etc. Le scénario est signé Jane Jensen (qui est à la base des excellents Gabril Knight). Bref, en grand fan du genre je ne pouvais que craquer, même si je n’aurais probablement pas trop le temps d’y jouer en ce moment…

Je vous laisse aller sur le site officiel, ne serait-ce que pour entendre la splendide musique d’ambiance…

[Jeux Vidéo] Le Survival Horror cherche son leader?

S’il est indéniable que Bio Hazard (Resident Evil chez nous) est une licence commerciale et une véritable poule aux oeufs d’or pour Capcom, il faut bien admettre qu’elle est aussi une série fondatrice d’un genre aujourd’hui moribond: le survival horror. Resident Evil avait su à l’époque de sa sortie créer un ouragan dans le monde du jeux vidéo, créer une ambiance horrifique et immersive tout en proposant un gameplay innovant (pour l’époque) avec des petites astuces qui contribuaient encore plus à l’immersion (les coffres, les points de sauvegardes en forme de machine à écrire et ruban encreur…).

A l’heure d’aujourd’hui il est sûre que Resident Evil n’est pas LE jeu le plus effrayant qui existe mais il faut lui concéder une chose, sans lui tous les autres survival n’existeraient pas (ou du moins seraient bien différents). Pourtant aujourd’hui, il faut bien reconnaître que le genre est plutôt… Absent? Resident Evil, lui même n’est plus un survival horrror, mais un (bon) TPS vaguement horrifique. Fini le temps du manoir perdu dans la forêt de Racoon City, fini le manque de munition, le stress de savoir si l’on va survivre jusqu’à la prochaine salle de coffre. Le problème en soit, n’est pas que Resident Evil ait changé d’orientation, le problème c’est surtout qu’aucune licence n’a réussi à reprendre le flambeau à bras le corps… Le survival horror n’a plus de leader.


Certains évoqueront Silent Hill; Silent Hill 5 est un bon titre (difficile de le nier) mais n’a ni la carrure d’un Resident Evil, ni la fulgurance artistique d’un Silent Hill 2. Les derniers autres opus de la franchise sur les consoles portables ou sur Wii sont de bonnes factures, voire même excellents mais n’ont pas suscité l’engouement nécessaire pour entraîner une nouvelle vague dans l edomaine. Alors on peut toujours espérer que le prochain Silent Hill sur console de salon soit à la hauteur, je n’y crois pas vraiment malheureusement (tout juste sera-t’il de la taille de Homecoming).

Après d’autres franchises existent comme celle des Project Zero (réellement flippant pour le coup) ou encore la série des Sirren (dernier opus en date sur PS3, très réussi mais « trop » japonais pour avoir un impact significatif sur le marché). Il existe aussi des OVNIS; Rule Of Rose, D ou le très récent Amnesia: The Dark Descent (FPS horrifique où vous ne possédez aucune arme) que je vous recommande chaudement, mais là encore, rien qui ne puisse littéralement porter le marché. A croire que les gros éditeurs sont plutôt frileux à miser sur des projets purement horrifique, à croire que les joueurs ne marcheraient pas (c’est peut-être le cas). Dommage.

J’allais presque oublier de parler d’Alan Wake. Titre exclusif à la XBox360, les références à Stephen King sont plus qu’évidente et clairement, c’est probablement le meilleur jeu horrifique de cette génération de console, même si, je dois avouer que je n’ai pas non plus étais tenu en haleine durant tout le jeu, d’ailleurs je n’ais même pas eu envie de télécharger le dernier DLC. Je finis par me dire, une fois encore, que c’est moi qui change. Ou peut-être que, forcément après avoir jouer à tellement de jeu et bien que pour me foutre les chtons c’est plus difficile.

Le pire c’est que même l’association Shinji Mikami (Resident Evil)+ Akira Yamaoka (Silent Hill) va accoucher d’un Shadow Of The Damned qui s’annonce être un bon jeu d’action mais clairement pas un jeu d’horreur à ambiance. Tant pis. Le futur du survival horror s’annonce sombre (et pour le coup ce n’est pas bon signe), l’espoir reste permis avec Resident Evil 6 qui devrait revenir aux fondamentaux (mais bon, les promesses…). Tout ceci est d’autant plus frustrant que la peur est pourtant bien présente dans les jeux vidéos, ici et là, de temps en temps, mais l’action prend presque toujours le dessous, comme pour éviter un excès interdit. Si quelqu’un a une raison à cet état de fait, je suis preneur, car vraiment, je n’y comprends rien.

[Jeux Vidéo] Call Of Duty & Medal Of Honnor; la guerre est finie?

Serais-je en train de changer, ou pire, de vieillir? Ces derniers mois j’ai constaté un truc de bizarre… Oui, mes amis, les FPS à la Call Of Duty et Medal Of Honnor ne me font plus aucun effet… Si, si je vous jure…

Pourtant il y a encore quelques années, à la sortie de Modern Warfare premier du nom j’étais comme un gamin qui allait monter pour la première fois dans un grand huit; dans une sorte d’état de transe innommable. Et Dieu que la claque était grande, j’avais trippé comme jamais, alignant les missions les unes après les autres sans voir les heures passer. De la même manière, je tuais mon temps sur le multi (oh je n’étais pas bien doué mais je m’y amusais pas mal). L’année d’après, le Call Of Duty (pourtant en demi teinte de TreyArch) avait lui aussi réussi à me transporter. Quelques mois plus tard rebelotte avec Modern Warfare 2 qui m’avait bien plus lui aussi….

Et pourtant cette année, ni Medal Of Honnor (franchement mauvais à mon goût) ni Call Of Duty Black Ops n’arrivent à m’enthousiasmer. Ce week end j’ai du passer 3-4 heures sur le solo, et même si les qualités du soft sont indéniables, je ne sais pas, ça ne prend pas. Je trouve le gameplay honteusement similaire aux anciens (et à tous les FPS de cette catégorie), pas de surprise même si l’emballage est, une fois encore, fantastique. J’arrive à saturation de tous ces FPS scriptés et linéaire au possible, au point où ça me gâche le plaisir du jeu (sincèrement, et croyez moi je ne pensais jamais dire ça un jour).

Qu’est-ce que c’est fade et chiant; je cours, je me planque, je shoote et je repars. Un Bioshock 2 me paraît tellement à milles lieux devant que je me demande même comment la série des Call Of Duty puissent encore se vendre autant. Je me rappelle encore de Doom, où il fallait en plus d’affronter des monstres hideux, se repérer dans un labyrinthe, retrouver des clés, résoudre des énigmes (ridicule pour le coup mais bon). Non dans COD ou MOH, on avance sans se poser de question, pourvu qu’on arrive au point de rendez-vous (il faut d’ailleurs être bien mauvais pour ne pas y arriver puisque l’on a qu’un seul chemin à suivre; difficile de se perdre).

Que l’on est loin des FPS comme Bioshock où l’on doit faire des choix; sauver les petites soeurs ou pas, épargner tel ou tel personnage. Non là, tout est scripté, formaté, bref pour résumer le tout, je dirais: frustration. On a parfois l’impression de jouer à un shooter sur rails.

Je ne renie pas l’ambiance souvent parfaitement maîtrisé (quoique je crois que je préférais nettement l’ambiance seconde guerre mondiale avec le recul…). A ce titre les passages en Russie dans World At War était particulièrement réussi quoiqu’on en dise! Certains me répondront que l’expérience COD c’est aussi et surtout le multijoueur; oui peut-être, mais pour moi le solo est aussi si ce n’est plus important, c’est comme ça.

Bref, les COD et MOH, ça ressemble de plus en plus aux FIFA et PES, d’années en années on a quelques changement, mais le jeu reste le même. Dommage, pourtant il suffirait d’ajouter quelques réels changement pour parfaire le tout; un aspect stratégique reposant sur des choix à faire par exemple.

Oui je suis déçu, oui mon billet est dur, et ça me fait presque mal au coeur de l’écrire mais, je me suis ennuyé sec sur le dernier MOH et le dernier COD, et payer le prix fort alors qu’on a l’impression de jouer à des add-ons ça fait mal au cul, surtout par les temps qui court…