Navigate / search

[Collection] Standee Lollipop Chainsaw – Juliet Je T’aime!

Lollipop Chainsaw étant déjà pour moi un jeu culte, j’ai fais l’acquisition d’un Standee tout simplement fabuleux! Le genre d’objet qui en jette un max dans une collection! Le standee doit mesurer 1m50 (+/-). J’ai du le monter de A à Z (plus difficile qu’il n’y paraît, surtout après une semaine exténuante de boulot!). Mais au final quel pied! J’adore! Après c’est sûre.. Il faut la place! Je vous laisse découvrir ça en photo!

[Achat] La disparition de Haruhi Suzumiya – BluRay et de la lecture…

La Disparition de Haruhi Suzumiya

La disparition de Haruhi Suzumiya, le film est disponible en BluRay chez Kaze (tout comme 5Cm Par Secondes et bientôt children who chase lost voices from deep below, d’ailleurs) et j’ai donc profité d’une petite aprés midi shopping pour m’offrir ce petit plaisir. Je n’ai pas vu le film ce sera donc une découverte pour moi! Je ne sais pas ce que vaut le BluRay d’un point de vue technique mais bon de toute façon, sachant que je voulais au moins des sous titres français, je n’avais pas trop le choix!

 

Par ailleurs, je me suis acheté un peu de lecture avec le dernier AnimeLand et Playstation Magazine et le hors série IG Magazine sur les perles du jeu vidéo. Bref j’ai de quoi faire pour les jours à venir et c’est tant mieux! J’ai un peu feuilleté l’IG Mag et c’est une vrai perle, ça va me rappeler de bons souvenirs (et des envies d’achats compulsifs également)… Pour le Playstation Magazine, quand j’ai vu la couverture, j’ai eu du mal à résister… Tomb Raider doit surement être le jeu que j’attends le plus à l’heure actuelle, le reboot des aventures de Lara Croft s’annonçant être une véritable petite pépite!

[Jeux Vidéo] La fin de Mass Effect 3 arrive le 26 juin 2012… Il était temps!

Un bon nombre de joueur attendait cette annonce, et c’est donc ce 26 juin que vous pourrez télécharger gratuitement (précisons-le) « l’extension de la fin de Mass Effect 3« . Rappelons rapidement que  bon nombre de joueurs s’étaient senti trahi par BioWare en terminant Mass Effect 3. Il est vrai que, au final peu importe les choix que le joueurs avait fait durant les trois premiers opus, la fin restait globalement la même (enfin disons que vous aviez trois fins principales) alors que beaucoup s’attendait à quelque chose de plus… grandiose?

BioWare avait alors promis de remédier à tout cela prochainement; le 26 juin se sera chose faite puisqu’en téléchargeant cette extension, vous pourrez en reprenant votre sauvegarde voire une fin « allongée » vous expliquant les tenants et les aboutissants de l’histoire mais surtout l’impact de vos choix sur le dénouement final! Un petit podcast est disponible pour fêter ça!

En voilà une nouvelle qu’elle est bonne! J’ai personnellement adoré la trilogie Mass Effect, et même si le final ne m’a pas dérangé plus que ça, on ne peut pas dire que j’ai été subjugué non plus! Bref, une excellente nouvelle, d’autant plus que le 26 juin… C’est bientôt! Youpi!

[Jeux Vidéo] Lollipop Chainsaw – Sexe, Sang, Sucettes, Tronçonneuse et Zombis

Lollipop Chainsaw, dernière production de Suda51 (No More Heroes, Shadow of the Damned) débarque dans nos contrées européennes. Comme toutes ses anciennes productions Suda51 insuffle à sa création un parfum particulier; celui de la folie. Inutile de tourner autour du pot, Lollipop Chainsaw est un OVNI vidéoludique, et comme toujours dans ces cas là, certains adoreront et d’autres détesteront!

En effet, difficile de passer à côté de Lollipop Chainsaw, si vous suivez de près ou de loin l’actualité du jeux vidéo vous n’aurez pas pu manquer Juliet (l’héroïne du jeu), une PomPom Girl blonde, un corps de rêve, des formes à faire rêver n’importe quel homme sur terre, des couettes et… une tronçonneuse…rose… En lisant cette simple description vous aurez déjà compris que le jeu s’annonce complètement barré! Rajoutez à celà des zombis, des boss complètements dingue, une ambiance musicale soignée (Akira Yamaoka) et le doute n’est plus permis, vous avez devant vous une bizzarerie made in japan.

Pour résumer, Lollipop Chainsaw est un Beat them all se déroulant dans un univers mêlant pop/rock/funk culture avec des zombis. Vous incarnez une PomPomGirl qui n’a rien trouvé de mieux que de décapiter son petit copain à coup de tronçonneuse pour le sauver d’une métamorphose en zombi. Très vite vous comprendrez que la jeune fille fait partie d’une famille de chasseur de zombi (les clins d’oeils à Buffy contre les Vampires sont innombrables) et que votre rôle va être de bouter ces envahisseurs putréfiés hors de chez vous. Pour celà vous disposez de pon-pon, d’une tronçonneuse (qui peut se transformer à volonté en fusil, propulseur ou autre joyeuseté), de la tête de votre petit copain (qui vous sortira de bien des mauvais pas) et d’éléments du décor que vous pouvez également utiliser pour prendre l’ascendant sur les hordes de zombis qui vous assaillent (un peu de pole dance, tronçonneuse en main… Ca fait des ravages).

Globalement le jeu est linéaire, construit en plusieurs niveaux non communiquant entre eux (le lycée, le stade etc), à la fin de chaque niveau vous rencontrez un boss assez… original… Ca va du zombi Viking fan de metal au maniac de son électro en passant par le hippie complètement psychédélique. Et encore, je ne vous parle pas du boss de fin. Vous l’aurez compris chaque boss reprend un style musical bien particulier. En celà, Lollipop Chainsaw limite le gros problème du jeu du genre: la répétitivité. Le jeu est suffisamment varié pour ne pas s’ennuyer; baston, phase de basketball zombie ou Baseball zombie (sisi je vous jure), conduire une moissonneuse batteuse et bien d’autres… Par contre le gameplay est lui-même n’est pas à la hauteur des espérances, quand je lis ici ou là que c’est un peu comme Bayonetta… On en est très loin, certes il y a pas mal de combos à dévérouiller, mais on atteint jamais la profondeur de Gameplay d’un Bayonetta.

L’aspect customisation est par contre très creusé, vous pourrez acheter des améliorations physiques à votre personnages, des combos, des fringues, des musiques et des illustrations. Bref vous avez de quoi faire. L’argent s’obtient en tuant des zombis, plus vous en tuez simultanément plus vous aurez de l’argent. Simple mais efficace.

Les musiques sont parfaitement réussies et colle à l’ambiance déjantée du titre. Rien à redire là-dessus, il vous suffira de traîner sur Youtube pour vous en convaincre.

Techniquement, Lollipop Chainsaw est imparfait, l’animation des personnages est excellente, le cell shading colle parfaitement à l’ambiance comic-book/vintage (c’est simple on se croirait dans un Death Proof ou un Sin City), mais les décors sont d’un vide intersidéral qui fait peur. Heureusement on ne le remarque pas tellement car notre attention reste fixé sur le déluge de couleurs et de paillettes qui explose lorsque l’on décapite des zombis! Reste cependant des temps de chargement horriblement long (l’installation sur le disque dur de la Xbox360 n’a pas changé grand chose).

Autre point noir, la durée de vie, comptez 5 heures pour finir le mode histoire une fois. C’est tout de même très peu. Ceci étant dit Lollipop Chainsaw est typiquement le jeu que l’on refait pour débloquer des bonus et pour améliorer son score. Mais tout de même… Précisons qu’il n’y a pas de mode multijoueur (vous pouvez par contre comparez vos scores avec les joueurs du monde entier).

En résumé Lollipop Chainsaw est un petit plaisir (Damonx confirme), pas un chef d’oeuvre, mais un bon petit jeu authentique qui respire la sincérité (et la folie). Il reste tout de même très court, mais le plaisir qu’il procure compense largement, et si vous êtes perfectionniste, le jeu vous offrira des longues heures supplémentaire. Le principal intérêt du soft résidant dans son ambiance complètement folle, puisant allègrement ses références dans le cinéma GrindHouse et la pop culture US (même PacMan a droit à son clin d’oeil), un régal… Je recommande!

[Cinéma] Underworld: Nouvelle ère… Pas si nouvelle que ça…

Underworld: Nouvelle Ere

Underworld c’est un peu la saga cinématographique borderline par excellence, flirtant entre le grand n’importe quoi assumé et le film bien sympathique qui arriverait presque à se créer une mythologie solide en guise de background. Au global j’ai toujours pris plaisir à regarder les différents opus d’Underworld (même le 3, qui est pourtant de bien piêtre qualité…).

En résumé, pour ceux qui aurait vécu dans une grotte un tombeau pendant ces dernières années, Underworld nous raconte la guerre légendaire entre les Lycans (des loups garous) et les Vampires (en se focalisant en particulier sur Sélène -incarnée par la fabuleuse Kate Beckinsale-). Si le deuxième opus arrivait presque a créer un véritable climax à la saga, on ne peut pas dire que les autres opus étaient des exemples en matière de scénario… En fait Underworld est plus un prétexte pour vous en foutre plein la rétine, ambiance bleutée et obscur, gunfight soutenue, action frénétique, bullet-time en veuxt-tu-en-voilà, jolis plans sur les courbes de Kate Beckinsale (ou Rhona Mitra), un espèce de Cliffhanger plus ou moins attendu à la fin de chaque opus et voilà le tour est joué! Vous obtenez un épisode d’Underworld typique, difficile à critiquer en mal, car globalement on ne s’ennuie pas, mais ne méritant pas d’éloges particulières.

Kate Beckinsale crève l'écran... Ca c'est sûre...

En cela Underworld: Nouvelle ère, remplit parfaitement son contrat, c’est un opus typiquement « Underworldien », on en prend plein la tête et les oreilles. En résumé, on ne s’ennuit pas, mais en même temps, difficile de s’extasier devant la médiocrité du scénario et des lignes de dialogues qui ne sont guerre plus recherchées que celle d’un mauvais épisode d’Hélène et Les Garçons… Bien dommage, car on sent bien qu’il y avait pourtant matière à avoir un scénario un peu plus profond. Encore plus dommage quand on voit la carence émotionnelle dont souffre le film; c’est simple, l’ensemble est aussi froid qu’un coeur de vampire, à aucun moment on éprouvera un réel sentiment pour les protagonistes. Aucun personnage ne sort du lot ou n’est réellement intéressant en soit.

Concernant le BluRay, là il n’y a rien à redire, l’image est exceptionnelle et ce d’autant plus pour un film très sombre, probablement avec le BluRay de Transformers 3 une référence en la matière, oui je pèse mes mots.

En résumé, Underworld: Nouvelle Ere est une déception, on sent qu’on avait tout le potentiel pour avoir un bon film; background, personnages, ambiance, mais le manque d’ambitions scénaristique tue littéralement le film. Reste que pour les fans de la saga on a droit a un épisode rempli de scènes d’actions (et certaines d’une violence surprenante) qui saura leur faire passer un bon moment. Et puis… Il y a Kate Beckinsale….

[Vie du blog] De retour, pour vous jouer un mauvais tour…

Clannad After Story
Clannad After Story

Ca en devient lassant, je refais chaque fois mon « come-back » en vous disant que ce coup-ci, ça y est, je vais me remettre à bloguer sérieusement avec des updates régulières, et à chaque fois je finis par disparaître de la circulation en laissant ce « pauvre » blog à l’abandon… Alors cette fois je ne vais rien vous promettre comme ça je ne risque pas de vous mentir.

Je rajouterai simplement que ce n’est pas l’envie de bloguer qui m’a manqué ces derniers temps, mais que c’est justement le temps….qui m’a manqué. Mon nouveau stage me prend énormément de temps, en gros ma vie se résume à: me lever, bosser, manger, bosser, manger et dormir…Depuis un mois, c’est le premier week-end que j’ai de libre (entre les gardes et les astreintes…). Bref, je savoure et prends quelques secondes pour souffler via mon blog. Ca fait du bien!

J’espère, mes chères lectrices et lecteurs que vous vous portez bien! Je vous dis à très vite, j’ai plein de choses à vous raconter…