Navigate / search

[Collection] Little Busters BluRay Limited Edition Vol.1 To 7 + OST

En attendant le volume 8 (qui est en ce moment dans l’avion) et 9, petit point sur l’avancée de mon Set de BluRay LE de Little Busters!…. On y est presque et ça commence à avoir de la gueule. Je n’ai pas shooté tous les minis artbook qui viennent avec les blurays, je ferai ça à l’occasion du Full Set!Par ailleurs je me suis procuré l’OST qui tient elle sur 3 CDs. Je vous laisse apprécier tout ça en images.

Ghostbusters 3, l’arlésienne, pas si arlésienne que ça?

Ghostbusters 3 c’est un peu l’arlésienne des geeks, les deux premiers films s’inscrivent aisément comme des références dans la filmographie de n’importe quel homme trentenaire (en moyenne, ajoutez +/- deux écarts types!). C’est donc tout naturellement que le troisième opus fait rêver à plus d’un titre tous les fans des chasseurs d’ectoplasme du monde entier (mais aussi des mondes parallèles). Petit état des lieux de la franchise.

Ghostbusters premier du nom est sorti en 1984, le film était doté d’un budget initial de 30 millions de dollars, et le moins que l’on puisse dire c’est que le film est plus que rentré dans ses frais, jugez plutôt. (source BoxOfficeMojo)

Box Office mondial
Box Office US
BoxOffice Mondial
BoxOffice Mondial

 

Ghostbusters II quant à lui n’a pas connu le même succès, loin de là même. Ceci étant cela reste plus que raisonnable.

Box Office Mondial
Box Office US
BoxOffice Mondial
BoxOffice Mondial

On ne peut pas non plus parler d’échec cataclysmique pour le second opus, mais ce n’est pas non plus une dynamique spécialement rassurante si on souhaite se lancer dans une franchise cinématographique.

Ghostbusters

Ghostbusters 3, les principaux acteurs du projet:

    • Dan Aykroyd: c’est le plus grand « défenseur » de Ghostbusters 3, celui qui parle le plus du projet, celui qui semble vouloir qu’une seule et unique chose: que Ghostbusters 3 se fasse quoiqu’il arrive. Ses dernières déclarations sont tirés d’une interview de Digital Spy:
      Je ne peux plus conduire la Cadillac, mon personnage Ray Stantz: il ne voit plus clair, il a une hanche et un genou de foutu, je ne peux plus porter le pack de proton. Nous avons besoin de sang neuf… Nous avons besoin de 5 à 6 nouveaux Ghostbusteres!
      .
      Il précise par ailleurs que le film pourrait être tourné en 2014 et qu’il sera fait de manière a épouser la 3D. En résumé il semble faire comme si le film allait se faire d’une manière plus ou moins certaine. Rappelons qu’il avait, en plus la tâche d’incarner un des chasseurs de fantômes dans les deux premiers films,un rôle (avec Harold Ramis) de scénariste des films. Autant dire que c’est un pillier de la franchise.
    • Ivan Reitman, le réalisateur des deux premiers opus semblerait être proche du projet également puisqu’il s’est exprimé sur le sujet à plusieurs reprises. Dans sa dernière sortie, il explique que plusieurs scripts ont été écrit, qu’un de ces scripts qui était particulièrement bon était centré sur le personnage de Bill Murray, mais ce dernier ne l’a pas lu et ils sont repartis sur autre chose… Du coup ça avance à reculons….
    • Rick Moranis quant à lui ne dit pas non au projet, mais il ne sait pas trop sur quel pied danser.
    • Bill Murray quant à lui a toujours était plus ou moins réticent au projet, et à plusieurs reprises, il aurait dit non avant de se rétracter, sa position officielle n’est pas bien claire à l’heure actuelle.

Le scénario quant à lui est confié à Ethan Cohen, ce qui en soit n’est guère rassurant il faut bien le reconnaître. On n’oubliera pas de mentionner que le scénario (excellent au passage) du dernier épisode vidéoludique (édité par Atari et développé par Terminal Reality) était celui d’un hypothétique Ghostbusters 3. Dans cet épisode on explorait les personnages de Shandor (l’architecte de l’immeuble de Dana Barret), ses liens avec la bibliothécaire (que l’on voit dans l’introduction du premier film) etc etc… Le tout avait tout de même une certaine cohérence est était réellement sympa à suivre.

En résumé, on sait que ça bouge, on sait que plusieurs personnes travaillent sur une suite à Ghostbusters, mais pour l’instant, rien de concret sous le soleil ectoplasmique… Wait & See… En attendant on se quitte avec une série de concept art utilisée pour ce qui aurait pu être utilisé pour Ghostbusters 3 tel que Aykroyd et Ramis l’imaginait, projet refusé par Columbia/Sony car le film aurait coûté trop de pognon. Finalement concept art réutilisé pour le jeu vidéo… Et oui ça fait envie…

[Cinéma] The Last Exorcism Part I & Part II

Aujourd’hui  nous allons parler de jeunes filles vierges qui se cambrent dans tous les sens en hurlant, vous l’aurez bien évidemment compris (!) nous allons parler de The Last Exorcism, et tant qu’à faire, nous allons faire un prix de groupe puisque nous allons considérer les deux opus comme une seule et même oeuvre (oui, allez hop).

Part I constituait, à mon sens, un film sympathique qui abordait le film de possession sous l’angle du docu-fiction, jouant parfois intelligemment avec le téléspectateur; présentation d’un prêtre exorciste qui lui même a du mal à croire au véritable cas de possession et qui s’avère être plus un charlatan qu’autre chose (il planque des hauts parleurs dans la chambre des victimes pour mettre en scène leur exorcisme). Après une mise en place un peu poussive et quelques scènes totalement clichés, l’ambiance s’assombrissait très nettement sur la dernière demi heure et offrait une ambiance bien lourde, pesante, stressante et suspecte. Reste les dernières minutes totalement ridicule qui -pour moi- ont purement et simplement flingué le film. L’explication de la secte ne me convenant tout simplement pas.

photo-Le-Dernier-Exorcisme-The-Last-Exorcism-2009-2

Ceci étant, j’avais trouvé en The Last Exorcism un bon petit film d’exorcisme qui ne pétait pas plus haut que son cul, avec quelques bonnes idées et une scène d’exorcisme plutôt bien filmée (même si cela n’atteindra jamais la maestria de la scène de la grange dans L’Exorcisme D’Emily Rose). Daniel Stamm (le réalisateur) ne méritait surement pas le déluge de critiques dont il a été victime.

Rapidement, les producteurs (Elie Roth) mettent en branle le second opus, qui suivra l’histoire de la jeune fille qu’on avait connu dans Part I. Profitons pour souligner la performance d’Ashley Bell que je trouve parfaite aussi bien dans Part I ou Part II. Son regard pur, ses mimiques et sa voix (vu en VO)(trahissant un dérangement psychologique profond) font de son interprétation une totale réussite.

Part II délaisse le côté docu fiction et retourne à un film filmé de manière classique. Ne critiquons pas ce choix qui peut cependant être discutable (pourquoi abandonner la recette alors que le premier opus avait été rafraîchissant de ce côté là?). Le film emboîte directement le pas au premier. Le premier quart d’heure fait plus que faire illusion, il fonctionne; une intro avec un bon jump scare, une manifestation culturelle/fête forraine avec quelques idées sympathiques, le personnage principal en proie à des doutes (ce qu’elle a vécu dans le premier opus était-il réel? Est-elle tout simplement complètement folle? Tant de questions qui tiraillent le personnage principal…), et à des espoirs (ce garçon qu’elle rencontre régulièrement peut il lui offrir l’amour?). Tout démarre sous les meilleurs hospice. Et puis, au bout de 3/4 d’heures…..

Quelques scènes intéressantes...
Quelques scènes intéressantes…

Patatra….. Le film s’écroule, faute avant tout à cette foutue volonté (de nombreux scénaristes d’ailleurs) de vouloir tout rationaliser et vouloir amener le scientifique et de la cohérence dans des films où on parle de possession démoniaque! Mais MERDE à la fin!

Ce petit coup de gueule, s’adresse à The Last Exorcism Part II comme à bon nombre de films d’exorcisme et d’horreur en générale. Pourquoi faut-il toujours qu’un film de ce genre, au lieu d’aller croissant vers la folie et de faire se déchaîner les forces démoniaques (ou je ne sais quoi), finisse par choisir le replis sur lui même! Dans Part II, (et attention je spoile), ça se finit quand même dans la maison d’une femme fringuée comme une diseuse de bonne aventure qui va tenter avec deux de ces potes de sauver la fille de la possession….. Pourquoi ne pas terminer le film dans une sorte d’apocalypse totale? Pourquoi devoir sortir les ECGs (branchés n’importe comment d’ailleurs) et les perfusions de Chlorure de Sodium bénite (je n’invente rien hein) et combattre le démon à coup de bolus de Morphine intraveineuse (si si je vous jure)…

Il faut être logique, si vraiment un démon veut prendre possession d’une jeune fille dans le but d’investir le monde, je ne pense pas que ce sera une perfusion d’eau bénite et un peu de morphine qui vont l’arrêter… Qu’Hollywood arrête de vouloir toujours écraser le spirituel et le psychologique par la science, ça en devient vomitif. C’est quand même dommage de se faire jouer le sort de l’humanité dans un vieil appartement pourri de la banlieue d’une ville américaine quelconque. Un lieu de culte religieux du genre une cathédrale ça aurait quand même vachement plus de gueule.

Ce reproche est valable pour tous les films du genre, on a l’impression qu’à chaque fois que l’on atteint un certain niveau dans le film on est obligé de revenir vers quelque chose de plus confidentiel, de plus terre à terre, les scénaristes ont vraiment du mal à partir plein pot dans le fantastique, il y a toujours cette volonté de vouloir rationaliser. Dommage.

ws_The_last_exorcism_1920x1200

Pour en revenir à The Last Exorcism: Part II, et bien c’est une déception, malgré quelques bonnes idées, tout s’écroule assez rapidement. Manque d’originalité, manque d’ambition. Ceci étant le film n’est pas à jeter, il y a quelques plans tout simplement fantastique (l’opposition du rouge et du bleu, témoin du combat entre les forces du bien et du mal dans la chambre de Nell). Il n’y a pas de film inutile (je le pense vraiment) et il conviendrait de voir The Last Exorcism juste pour la performance de Ashley Bell, son interprétation est exceptionnelle, elle mériterait un oscar, c’est sans aucun doute l’actrice qui aura le mieux donné vie à un personnage possédé au cinéma! Chapeau Bas! Pour le reste, le film d’Exorcisme n’a toujours pas trouvé son étalon…