Navigate / search

Amanda Sthers – Madeleine et Rompre Le Charme

S’il est un roman qui m’a marqué c’est bien Madeleine d’Amanda Sthers, je me souviens encore m’être laissé convaincre par l’intervention de l’écrivain lors de son passage chez Laurent Ruquier (à l’époque d’On N’est Pas Couché – de mémoire Michel Pollac était toujours là d’ailleurs).

Plutôt que résumer de manière mal habile Madeleine, je vous propose le synopsis, qui, ma foi en dira bien suffisament:

 » Il l’a vouvoyée. Il n’a parlé de rien. Ni de maisons, ni de ce lit, ni de cette fois. Est-ce un rendez-vous ? Une deuxième visite ? Il a donné l’heure d’arrivée de son avion. Le même, même jour. Déjà deux mois plus tard. Le souvenir est bien là, brûlant sur les cuisses de Madeleine. Est-ce qu’il faut aller chez le coiffeur ? Du noir, ça mincit mais la peur aussi, le lointain. Du marine ? Du marron ? Du temps, pas beaucoup ? Que dit-elle ? Elle dit oui, je vous attendrai. Le silence est long. « Vous me reconnaîtrez ? » essaie-t-elle. Il ne répond même pas. Elle ne sait pas comment on attrape un homme, ils lui glissent entre les doigts comme du vif-argent, et celui-là est bien plus qu’un homme. Il est celui qu’elle aime, celui qu’elle attendait. « 

La lecture de ce livre était fascinante (ça se lit très bien d’ailleurs), un mélange de mélancolie teintée d’espoir, retranscription quasi-parfaite de ce sentiment assez incroyable que l’on peut éprouver lorsque l’on est amoureux et que l’on espère… Poignant car à la fois réaliste mais emprunt d’une touche de magie. Tellement rare…

C’est donc pour cela que je n’ai pas pu résister cette après-midi à l’envie de m’acheter Rompre le charme. Je vous en reparlerai une fois que je l’aurai lu!

Leave a comment

name*

email* (not published)

website