Navigate / search

[Arrivage & Cinéma]Vinyan Bluray

[singlepic id=180 w=480 h=360 float=center]

Ca fait en faite quelques semaines que je l’ai déjà reçu, mais je n’ai trouvé le temps de le bloguer qu’aujourd’hui. Souvenez-vous je vous avais déjà parler de Vinyan à l’occasion de sa sortie en DVD. En ce qui concerne le film, mon avis n’a pas changé d’un iota; je suis toujours sous le charme de cette expérience organique et lyrique. L’histoire, vous la connaissez tous; un couple part à la recherche de leur enfant disparu dans le tristement célèbre tsunami. Leur périple va les emmener dans la jungle birmane où ils vont être confronter à leurs peurs les plus enfouis.

Vinyan fait parti de ces films qui se vivent comme une expérience sensorielle et organique. Pour les mêmes raison, l’ambiance visuelle et sonore (à ce titre, mais je l’ai déjà dis dans ma vidéo, j’ai pensé à de nombreuses fois à Silent Hill) est un des points forts du titre. Ceci étant, après avoir discuté avec certaines personnes, je me suis rendu compte que mon avis n’était pas vraiment partagé par beaucoup… Tant pis, je le dis haut et fort, Vinyan mérite qu’on s’y attarde. D’abord parce qu’il est un film réellement envoûtant, fort en émotion et sans compromis, mais aussi parce qu’il respire la sincérité et que ce n’est pas un « film de commande » ou encore moins un pur objet commercial (chose plus ou moins rare lorsqu’un film fantastique/horrifique a les honneurs de sortir en salle de nos jours). Porté par des acteurs de talent (Emmanuelle Béart est juste parfaite dans son rôle), Fabrice Du Welz signe ici un film poignant, certes pas forcément des plus accessible dans le sens où le rythme est plutôt lent. Mais comme je le dis souvent, avec toutes les bouses que les gens regardent, la majorité a oublié qu’un film, comme un tableau ou n’importe quelle oeuvre d’art, doit aussi se regarder d’une manière active… Et du coup quand ils tombent devant un film où il y a matière a réfléchir et ressentir des émotions perdus (car oui ce que l’on ressent dans Vinyan est inédit au cinéma) au cinéma ils s’enlisent et ne savent plus comment interpréter tel ou tel choix et décident de cataloguer le film dans le rayon: rattage… Et c’est bien dommage…

Comments

Jujumemess
Reply

Merci à toi de prêter intérêt à des films qui « sortent de l’ordinaire « .

Merci pour la critique Stinky, ça ouvre la curiosité de découvrir ce film. 🙂

Scrat
Reply

Il m’a l’air bien intéressant ce film, je me le commanderais peut être.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website