Navigate / search

[BluRay] X-Files: Fight The Future

Aprés avoir regardé le BluRay de X-Files: Fight The Future hier soir, je me suis dis qu’un petit test vite fait bien fait s’imposer tant le revisionnage de ce long-métrage dans ces nouvelles conditions m’a fait du bien!

Technique:

Le film est présenté au format: 2.40:1 et encodé en MPEG-4 AVC. Pas grand chose à reprocher à la Fox sur ce coup, d’autant plus que ce X-Files: Fight The Future est un film aux couleurs très sombre; j’attendais donc tout particulièrement ce BluRay au tournant concernant les scènes nocturnes, et autant dire que le contrat est rempli. Les noirs sont profonds et on distingue parfaitement un grand nombre de petits détails qui passaient inaperçu en DVD! Alors certes, il y a toujours un petit grains mais c’est en fait, à mon sens, un atout. En effet, ça colle parfaitement avec l’ambiance des premières saisons de la série (lorsque celle-ci était encore tournée à Vancouver). Bref une réussite visuelle, sans être une référence, de ce qui se fait de mieux au pays du BluRay!

Concernant la piste sonore, je l’ai regardé hier soir en Version Française Dolby Digital 5.1, je confirme donc que c’est bien une vraie VF qui nous ait offerte sur ce BluRay! Rien de particulier, je n’ai pas comparé avec le DVD, mais la spatialisation m’a semblé plus que correcte. J’ai simplement visionné quelques scènes avec la piste anglaise DTS-HD Master Audio, et là, c’est la claque, on sent clairement la différence avec le Dolby Digital 5.1! Vraiment exceptionnel! Je ne dirais pas que c’est un modèle dans le genre (car ça ne l’est pas!) mais presque! Sur les scènes d’action c’est particulièrement marqué, les basses sont profondes et la spatialisation est parfaite. Durant les scènes de dialogue, on entend un nombre incroyable de détails en plus des voix (qui ne sont pas étouffées pour autant!). Bref une pure réussite pour cette piste son!

Le Film:

Difficile d’être objectif en ce qui me concerne, mais je dois dire que le revisionnage du film m’a procuré des sensations que je ne m’attendais pas à éprouvé! J’ai vraiment pris plaisir à me replonger dans l’ambiance X-Files. Malheureusement, je dois dire que le visonnage du film m’a fait prendre conscience à quel point X-Files 2: I Want To Believe, lui est inférieur et ce, sur tous les points. Il faut quand même souligné que pour prendre la pleine mesure de ce long métrage il est nécessaire d’avoir vu les 5 premières saisons de la série. Mais, bon sang qu’est-ce que ce film jonglait finalement parfaitement avec la mythologie X-Files et ses « obligations » de Blockbusters. Finalement il n’y a que très peu de choses à jeter dans ce long métrage. C’est avec le recul que l’on se rend compte que Bowan a disséminé des tas de clins d’oeil à la série tout le long de son métrage et a offert aux fans des moments géniaux; la confrontation entre l’homme à la cigarette et l’homme aux mains manucurés, mais aussi la relation toujours aussi amibgüe entre Mulder et Scully et cette force ( pas l’amour mais peut-être la vérité elle-même??) qui les unit plus que jamais l’un à l’autre. Ce X-files est tout simplement génial pour tous fans qui se respectent car il montre tous les aspects de la série en les exacerbant sans jamais trahir le matériel d’origine.

Oui je revois vraiment mon jugement sur ce film que je trouvais sympathique sans plus à la base et que je revois (avec nostalgie certes) maintenant comme une véritable pierre angulaire de la série, à croire même qu’à avoir tellement concentré toute la force de la série en un film il l’en a presque fait le tour et dit tout ce qu’il y avait à dire tellement les scénaristes ont dus pour les saisons suivantes faire subir à la série des changements radicaux ( la série a beaucoup évolué à partir de la saison 6) qui ne lui ont pas étaient fatal directement mais qui ont sûrement beaucoup fait sur le déclin de la série à partir de la saison 8…

[Le saviez-vous] A propos de Lisa Garland

Attention cet article contient de nombreux spoilers sur Silent Hill 1

Alors que je me baladais dans les tréfonds de mon disque dur l’autre jour, je suis tombé sur une vidéo de Silent Hill premier du nom (sur PSOne donc). Et pas n’importe quelle vidéo puisqu’il s’agissait de la vidéo montrant la mort de Lisa Garland. Mais qui est donc Lisa Garland? Lisa Garland est l’infirmière de l’hôpital Alchemilla de Silent Hill… Mais avant de pouvoir comprendre le rôle exact de Lisa Garland, il convient de resituer l’histoire de Silent Hill.

Silent Hill est une petite station balnéaire, où s’est organisée une secte dirigée par Dahlia Gillespie. Dans les années 1960, de nombreuses personnes ayant participés au développement de la ville se font mystérieusement assasiner et de nombreux habitants attribuent ces meurtres à Dahlia et à sa secte, même si aucune preuve n’a jamais pu être retrouvée!

Ce qui fait que Silent Hill va devenir l’enfer que l’on connaît est la naissance d’Alessa Gillespie, la fille de Dahlia donc (!)… Alessa était un peu « particulière » et restait toujours en retrait de ses camarades de classe, elle était souvent surnommée « la Sorcière » du fait de la secte dirigée par sa mère. De plus ce n’est pas pour autant qu’Alessa entretenait de bonnes relations avec sa mère: Dahlia. Au contraire, bien souvent Dahlia maltraitait sa fille, l’enfermait des journées entières dans sa chambre etc… Un beau (ou plutôt malheureux) jour, Dahlia décida de brûler vivante sa fille Alessa dans le but de réaliser un rituel sacrificiel qui lui permettrait d’invoquer un Dieu maléfique dans le corps d’Alessa.

Mais tout ne se passa pas comme prévu car lorsqu’Alessa prit feux, pour se libérer de la douleur insupportable qu’elle éprouvait, parvint à scinder son âme en deux (qui a dit que Martyrs faisait quelques références à Silent Hill ?) et ceci déclencha un incendie gigantesque dans la ville (vous vivez ce moment dès le début de l’excellent Silent Origins sur PSP et PS2). Néanmoins le Dieu Maléfique invoqué par le rituel put quand même prendre possession du corps d’Alessa mais ne put naître et se dévelloper puisque l’âme d’Alessa ne faisait plus complètement un avec son corps…

Dahlia Gilespie

Quid de la partie restante de l’âme d’Alessa me direz-vous? Hé bien, elle « s’incarna » dans le corps d’un nouveau né qu’Harry Mason (le personnage que vous incarnez dans Silent Hill) et sa femme adopta un peu plus tard… Ce nouveau né se prénomera Cheryl. Quand la femme d’Harry mourut, ce dernier s’occupa plus que jamais de Cheryl comme de sa propre fille…

Durant tout ce temps, Alessa était hospitalisé à l’hôpital Alchemilla à Silent Hill. Cet hôpital était dirigé par le docteur Michael Kaufmann, un docteur comme les autres à priori… A priori seulement puisqu’il dirige également un trafic de drogue dans la petite station balnéaire et a comme principal client…. Dahlia Gillespie. Michael Kauffmann accepta d’hospitaliser Alessa Gillespie mais en contre partie Dahlia devait éliminer des individus génant pour le traffic de drogue du docteur Kauffmann. Pour que tout ceci soit un peu moins flagrant, Alessa fut enfermée dans une salle secrète au sous-sol de l’hôpital. L’infirmière qui était chargée des soins de la jeune fille était… Lisa Garland… Mais malgrés tous les soins qui lui était prodiguée Alessa ne pouvait ni guérir ni mourir, car le Dieu Maléfique était en elle… Et Alessa dû supporter des douleurs atroces pendant 7 années.

Pour se débarasser de ses douleurs, Alessa décida de rappeler son « fragment d’âme » à elle. C’est donc ainsi que Cheryl demanda à son père de l’emmener à Silent Hill pour son 7ème anniversaire. A l’arrivée à Silent Hill, Harry a un accident de voiture et à son réveil Cheryl n’est plus dans la voiture… Elle est parti retrouver Alessa… C’est alors que prend place le « gros du jeux ».

Illustration parfaite du livre Lost Memories concernant le liens entre tous les personnages de Silent Hill!

Schématiquement le jeu peut se conclure de deux façons différentes… Dans tous les cas, le corps et l’esprit d’Alessa fusionnent et donnent naissance à Incubator, un monstre ressemblant à Alessa (c’est la représentation idéale d’un Dieu selon Alessa elle-même).
Dans la mauvaise fin du jeu, Harry doit affronter Incubator, et donc sa propre fille Cheryl.
Dans la bonne fin du jeu, Le docteur Kauffmann va verser l’Aglaophotis (substance qu’il a lui même mis au point pour libérer le corps d’Alessa du Dieu Maléfique) sur Alessa, ce qui va libérer le mauvais Dieu du corps d’Alessa et donner naissance au monstre Incubus. Incubus ressemble au démon Baphomet, car ce n’est plus l’image d’un Dieu idéal selon Alessa mais selon Dahlia.

Dans tous les cas, Alessa meurt à la fin et utilise ses derniers pouvoirs pour donner naissance à un bébé qu’elle confiera à Harry. Harry retournera donc à Portland avec cet enfant qu’il éduquera comme s’il s’agissait de Cheryl, mais il l’appellera… Heather (l’héroïne de… Silent Hill 3)… C’est en partie pour ça que tous les fans de Silent Hill vous diront que la vraie suite de Silent Hill est Silent Hill 3 et non Silent Hill 2… De même Silent Hill 4 est la suite de Silent Hill 2…

Quel est alors la place de Lisa Garland dans tout ça me direz-vous? Rappellez vous, Lisa est l’infirmière qui est chargée de s’occuper d’Alessa Gilespie lorsque celle-ci est hospitalisé dans le sous-sol de l’hôpital. Lisa prenait grand soin d’Alessa mais avait peur de cette petite fille qu’elle ne voyait ni mourir ni guérir et a demandé à plusieurs reprise au docteur Kauffman de ne plus s’occuper de cette patiente mais Kauffman a toujours refusé. Lisa songea à démissioner mais ne put s’y résoudre car elle dépendait trop de la drogue que Kauffmann lui donnait gratuitement en l’échange de la surveillance d’Alessa. Elle finit par avoir des hallucinations, voir e du sang sur les murs etc… Elle finit par mourir sans que l’on sache réellement pourquoi (Overdose? tuée par Kaufmann?). Mais oui elle est bien morte, vous en concluerez donc judicieusement qu’à chaque fois qu’on la voit dans Silent Hill 1, il s’agit en fait de son fantôme. La scène touchante est évidemment celle où son fantôme prend conscience qu’elle est en fait morte ( car au départ elle-même l’ignore…)

La mort de Lisa Garland

Voilà j’espère que tout ceci vous a un peu éclairer sur Silent Hill et son univers!

J’ai tiré un bon nombre de ces infos de mon expérience personelle sur Silent Hill 1 mais surtout de l’excellent livre The Lost Memories sorti uniquement au japon. Il est quasiment introuvable à l’heure actuelle et je l’ai payé une petite fortune à l’époque sur Ebay….

Christmas Time

Et oui, bientôt Noël, et moi qui pensait pouvoir pleinement profiter de mes vacances et bien je crois que je l’ai un peu dans l’os… Comprenez moi, j’avais réussi à poser conger le 26 décembre, histoire d’avoir un grand pont de mercredi à dimanche… Mais euh non malgré le fait que j’ai posé congé, il va probablement ( un espoir persiste tout de même) falloir que j’aille à l’hosto le 26 au matin pour faire une présentation d’un cas clinique pour la validation de mon stage. Le pire c’est que mon jour de congé est bel et bien posé et sera bel et bien décompté de mon quota… En gros je me fais bouffer un jour de congé pour une présentation. Manquerait pas que le prof m’invalide ma présentation. Je crois que là je pète un câble. Bon il y a pire dans la vie, mais merde quoi…

En bref, c’est pas que je sois content que mon stage en dermato finisse fin décembre, mais presque… D’autant que mon prochain stage sera en Cardiologie Infantile et que là ça me botte déjà beaucoup plus! Donc vivement le 2 janvier!

Sinon cette semaine on a commencé la neurologie, et voilà, c’est juste énorme… On a la chance d’avoir un professeur exceptionnel (Mr Vespignani pour ne pas le citer) qui fait tout simplement plaisir tellement on ressent la passion qui l’anime quand il fait cours. Si seulement tous nos profs pourraient être comme ça, ça serait le paradis sur Terre.

Bon, sinon, retour aux affaires, les vraies… J’ai pas mal de post en retard, mais je n’ai vraiment pas beaucoup de temps à consacrer à tout ça en ce moment et c’est pas avec les zéros jours (!) de congés que j’ai pour ces « vacances » de Noël que ça va changer! Quoiqu’il en soit, je vais un peu condenser le tout sur ce petit billet!

Commençons par les Blu-Ray, je ne posterai pas de photos du coffret de The Dark Knight tellement il m’a déçu. Je crois que je n’ai jamais été aussi déçu d’un coffret collector depuis si longtemps! Franchement je vais être méchant mais je trouve le BatPod vraiment trop cheap, on croirait un jouet FoirFouille mal foutu. Bref j’aurais dû me contenter de l’édition simple pour une fois. Quoiqu’il en soit, je n’ai pas encore regardé le BluRay, même si je suis assez intrigué par la polémique de l’insertion des scènes Imax… Affaire à suivre donc…

Alors pour contraster avec une édition collector digne de ce nom je vous présente l’édition collector de I Am Legend. Magnifique packaging signé Warner contenant un Art Book de 44 pages, 6 Cartes Collector et une carte holographique. Le BluRay bonus contient un tas de suppléments qui n’étaient pas présent de l’édition simple original! Bref un achat que je ne regrette pas du tout! A noter que le film possède une VFQ et une VFF!

Concernant mes autres arrivages BluRay, j’ai recu également; Home Alone, X-Files 1 & 2 et Wall-E. Tous possédant une VF, et tous Zone A only alors attention méfiez-vous avant d’acheter! Actuellement je suis en train de regarder X-Files: Fight The Future. C’est à mon sens techniquement parlant une réussite, certes on voit que le film n’est pas tout récent mais j’ai l’impression de redécouvrir ce film que j’ai beaucoup aimé, car il marque vraiment un tournant dans l’histoire X-Files; faisant réellement le lien avec la série ( à la différence d’X-Files 2 qui fait figure d’ovni finalement dans la série! ). Bref je vous le recommande si vous avez la chance d’avoir un lecteur zone A!

Concernant le coin figurine, deux très jolis arrivage avec Kanu et Canal (nouvelle création de Shunya Yamashita). Toutes les deux sont tout simplement sublime! Le problème, c’est que je n’ai vraiment plus de place pour les exposé à l’heure actuelle, donc elles vont rester dans leur boîte en attendant d’aller faire un tour chez le géant Suédois!

Toutes les photos des figurines sont visualisables par ici dans leur définition d’origine.

Jurassic Park- T-Rex par Sideshow


Découvrez John Williams!

Bon je vous avez promis quelque chose d’un peu plus « énorme » pour ce week-end, la voici donc… Je vous présente mon T-Rex tout droit venu des ateliers de chez Sideshow… En grand fan de la série que je suis, je n’avais pas pu m’empêcher de précommander cette pièce. Le diorama représente la fameuse scène de fin de Jurassic Park où le Tyranosaure vient en finir avec les vélociraptors… Vous noterez également que dans cette version exclusive du diorama, est fournit le bandeau: « When Dinosaurs ruled the Earth« … La classe tout simplement…
Comme d’habitude avec Sideshow, c’est du travail d’orfèvre… Les dents du T-Rex, les « petits vélociraptors »… La solidité de la statue semble impressionnante et voilà c’est du Sideshow quoi!

Je vous laisse en compagnie de ces quelques photos, j’aurais aimé en faire sur un espace plus grand, mais le fait est que… Je ne plus de place, il faut que j’investisse dans des vitrines et/ou étagères… Pour l’instant, la statue va retourner dans son carton… Enfin accrochez-vous car la soirée est encore loin d’être finie!!!

Return of the Living Geek…

Youhou, j’ai terminé mon exam d’Hépato-Gastro-Entéro! Bon c’est pas pour autant que je dois me prélasser, car la neuro commence tout de suite derrière, et vu la gueule du bouquin, je crois que je vais pas tarder à m’y mettre si je veux en venir à bout avant l’exam! Alors pour les curieux, on a eu droit à une angiocholite lithiasique aigüe, une maladie coeliaque ( polémique car dans certains bouquins la maladie coeliaque était rangé dans la catégorie « pour en savoir plus », donc certains ont complètement zappé en se disant « ça tombe pas »…. C’était pas mon cas… Ouf) et une cirrhose hépatique. Voilà globalement je crois que je ne m’en suis pas si mal tirer, en tous cas, j’avais peur de me retrouver bien plus à la ramasse que ça!!

Reste que bon, il faut bien souffler un petit peu avant de se remettre à pied joint dans la neuro! J’avais même commencer ce week end pendant quelques minutes le temps de tester Resident Evil 5 sur ma XBoite 360…

Que dire hormis que c’est ce que j’attendais, du Resident Evil 4 en HD… Je sens qu’au mois de mars je vais bien m’éclater. Alors certains trouvent la maniabilité trop lourde et pas pratique. J’avoue que ce n’est clairement pas le point fort du jeu, mais je crois que c’est aussi une question d’habitude; pour la plupart, on vient tous de jouer à GoW 2, donc forcément on perd un peu nos repères! Quoiqu’il en soit, j’attends ce Resident Evil 5 de pied ferme… D’autant que (et c’est assez rare pour le signaler) j’attends beaucoup du scénario de ce nouvel opus!

Donc voici sous spoiler, ce qui me turlupine un peu beaucoup dans ce Resident Evil 5… (Si je mets sous spoiler, c’est bien que ça spoile possiblement donc ne lisez pas si vous ne voulez pas être spoiler!!)

Spoiler :

Toutes mes interrogations reposent sur Jill Valentine… Si vous avez vu le trailer version « altérée » vous aurez vu la pierre Tombale de Jill (visiblement décédée en 2006)… Or à mon avis si Capcom a mis cette image, c’est qu’il doit y avoir quelque chose de plus important derrière…

Resident Evil5

En fait le truc,c’est, et si Jill était la fille que l’on voit à la fin d’un du tout premier trailer diffusé sur RE5…. Souvenez vous…

Resident Evil5


A première vue, ça ne vous choque peut-être pas, mais quand on compare…

Resident Evil5

Je trouve la ressemblance un peu frappante… De plus toujours dans le trailer altéré quand on voit l’incubateur s’ouvrir et que l’on voit le visage de Chris, on dirait qu’il a l’air trés surpris de voir qui se cache dans cet incubateur… Et si c’était Jill?

Resident Evil5

Peut-être que Jill est aussi la femme que l’on voit dans les trailers avec l’espèce de bec de perroquet? Je sais pas en tous cas à mon avis il y a quelque chose d’énorme qui se traque là dessous!

Quoiqu’il en soit, cela m’a donné encore plus envie de jouer à ce Resident Evil 5 le plus vite possible!
Bref, tout ce petit billet pour finalement vous dire, que les MAJ devraient se faire un peu plus régulièrement à partir de maintenant! 😀 Et ce dès ce week-end avec des photos de Kanu, mais aussi de quelque chose de bien plus « Enorme » :D… Wait & See

Sega c’est plus fort que moi…

Alors, je sais ce que vous vous dites… Ca y est il laisse tomber son blog de gros geek, il ne fait plus de MAJ même dans les moments difficile, c’est la fin… Et bien non, j’ai plus envie que jamais de bloguer de traîner sur le net, de visiter mes blogs favoris (je vous lis les amis mais je n’ai que rarement le temps de tout commenter, désolé) etc mais à moins d’une semaine des exams maintenant je me concentre sur l’essentiel: mes révisions…

Mais comme vous le savez (ou pas) le geek est assez préventif en ce qui concerne les trucs… de geek… C’est pourquoi j’ai une botte secrète pour alimenter ce pauvre petit blog (grand en fait puisque je viens de dépasser mes 200 Billets!)… Souvenez vous pendant l’été je vous avez assomé de 40 minutes de jeux Megadrive (vidéos toujours visionnable), ce que vous ignorez c’est qu’à ce même moment j’avais fait une vidéo identique sur mes jeux Saturn (mais bien moins longue cette fois rassurez-vous!)… La raison pour laquelle je ne l’avais pas publié c’est parce que je voulais suite à vos commentaires ajouter des séquences in-game réalisées par mes soins pour illustrer mes propos… Le seul hic c’est que finalement je n’ai jamais eu le temps de mettre ceci en oeuvre et donc finalement je préfère vous livrer cette version « originale »…. Sans séquence in-game certes, mais toujours avec cette passion vidéoludique… Je n’abandonne pas l’idée de faire du in-game mais pas dans l’immédiat (malheureusement)…

En tous les cas, j’espère que vous prendrez plaisir à voyager dans le temps encore une fois avec moi! Au passage n’hésitez pas à parler vous aussi de vos jeux fétiches sur cette splendide console qu’est la Sega Saturn si vous avez la chance d’en posséder une!


Saturn
envoyé par stinky57185

[Découverte Musicale] Marion Raven

Ouverture d’une petite catégore [Découverte Musicale], comme si j’avais rien d’autres à faire en ce moment… Mais bon, je n’arrive pas à bosser alors, je me change un peu les idées. Je me suis dis, tiens pourquoi pas faire une catégorie découverte musicale (parler de catégorie sur Blogger est malheureusement un bien grand mot!) où je parlerai d’artistes pas forcément très connus que j’apprécie (donc ne vous inquiétez pas, pas de Britney Spears ou d’Avril Lavigne). J’ai eu cette petite idée en écoutant Marion Raven, c’est donc tout logiquement que je vais vous parler rapidement d’elle aujourd’hui.

Marion Raven est une chanteuse norvégienne naît en 1984, sa carrière musicale a commencé avec Marit Elisabeth Larsen avec le groupe M2M en 1999. En 2002 quand le groupe se dissout, elle se lance dans une carrière solo. Musicalement ça sonne très pop rock, ce que j’aime en particulier c’est le fait que l’on retrouve assez régulièrement du piano dans ses musiques. Deux albums sont sortis mais il s’agit en fait de deux versions différentes…

En 2005 est sortis Here I Am essentiellement pour la Norvège, le Japon (où l’album a fait un carton) et l’Australie. En 2007 sort Set Me Free pour le territoire Européen et les Etats Unis, globalement l’album passe inaperçu, tout du moins il ne connaît pas le succès qu’il a connu au Japon. Actuellement un nouvel album est en préparation et devrait sortir en 2009 si tout se passe bien!

Pourquoi j’aime? Je ne sais pas vraiment, à l’oreille c’est plutôt commun par rapport à tout ce que l’on peut entendre à la radio, mais pourtant je trouve qu’il y a un petit quelque chose qui fait que… En somme un album qu’on écoute avec plaisir même si il y a surement mieux dans le genre…

Tomb Raider Underworld

Le voilà enfin, le nouveaux Beaujol… Euh Tomb Raider pardons (OK c’est nul comme blague mais bon…). Sobrement intitulé Tomb Raider Underworld, cet épisode se veut être la conclusion du cycle initié par Tomb Raider Legend et Tomb Raider Anniversary. Passons les présentations, tout le monde connaît Tomb Raider, la série débutée en 1996 sur console 32 Bits. Lara Croft est devenue depuis une des héroïnes de jeux vidéo la plus célèbre de l’histoire.

S’il faut avouer que tous les Tomb Raider n’ont pas été des chef-d’oeuvre (je pense notament à Tomb Raider 2 mais surtout Tomb Raider 3), il faut dire que TR Anniversary et Legend ont redorer le blason de la série d’une bien jolie manière, et c’est donc tout naturellement qu’en grand fan de la série, j’attendais avec impatience ce Tomb Raider Underworld sur New Gen. Après quelques heures de jeux; premier verdict…. (oui j’ai joué quelques heures :D… J’ai quand même fini ma présentation de Dermato et j’ai relu un cours sur les gastrites… Alors ça va j’ai le droit à ma récompense hein!).

Première chose; les graphismes… Je dois dire que je suis un poil déçu, c’est pas vilain mais les visages des personnages auraient gagné à être un peu plus détaillé tout de même! Car là franchement quand on vient de jouer à Gears Of War 2, ça fait un peu mal… Par contres les décors sont parfaits, du moins le premier niveau (sur 7) en méditerranée est une grande réussite; le milieu aquatique est vraiment bien rendue, les grottes sont magnifiques, l’eau ruisselant sur les murs est parfaitement animée. Pas grand chose à redire là-dessus.
Les animations de Lara sont très bonne, mais encore un peu trop rigide à mon goût. En gros l’évolution avec Tomb Raider Anniversary n’est pas flagrante (inexistante??) j’ai presque l’impression que Lara est plus « rigide » dans ce Underworld que dans Anniversary (c’est peut-être simplement mes souvenirs qui me jouent des tours). Concernant les graphismes et l’animation c’est à peu près tout. C’est beau, sans plus, de l’assez bien pour de la new gen…
Concernant la fluidité, c’est pour la plupart du temps très bon, mais par moment il y a quelques chutes de framerates (apparement c’est propre à la version PS3!!), bon rien de bien méchant, c’est à peine perceptible, mais bon ça fait toujours pester un peu…

Concernant le gameplay, il n’y a pour ainsi dire aucune évolution, la jouabilité est bonne et globalement une fois la prise en main passée (comptez quelques 15 minutes pour bien avoir les commandes en mains) vous bondirez de plates-formes en plates-formes sans problème, même si il faudra avoir un bon timing dans certains cas! Sinon, si vous avez joué à Legend ou Anniversary, il n’y aura aucune nouveauté notable pour vous de ce côté là! Je dois reconnaître que le gameplay étant tellement efficace qu’il vaut peut-être mieux ça plutôt qu’une nouveauté mal intégrée ou sans intérêt (cf le sonnar qui ne sert strictement à rien)

Mais alors qu’il y a t’il de vraiment bon dans ce Tomb Raider qui vaille l’achat? Et bien je vais être clair, c’est (pour le peu que j’en ai vu) du GRAND Tomb Raider! Comprenez par là, des décors immenses regorgeant de passage secret, des phases d’exploration exceptionnelles dans des lieus gigantesque. J’en ai presque eu des frissons lorsque je suis rentré dans la salle du Kraken. J’ai passé presque 5 minutes entières à juste comtempler le décors, examiner tranquillement les différents passages. C’est pour ça que j’aime Tomb Raider; les grandes phases de découverte et d’exploration, où l’on se sent abandonné seul dans un monde gigantesque avec ce côté mystique du fait de la recherche d’objets légendaire (le marteau de Thor BORDEL!!). Ah vraiment quel pied j’ai pris sur ce premier niveau que j’ai exploré de fond en comble (euh par contre à mon humble avis le guide officiel s’avère indispensable si vous voulez ramasser TOUS les trésors!)
Soyez tranquille néanmoins, la partie action n’a pas était oublié car le premier niveau se conclue sur un grand moment de poussée d’adrénaline et croyez moi c’est bougrement efficace!

Conclusion, certes ce Tomb Raider d’un point de vue technique est plus un Anniversary 2.0 qu’autre chose, mais il est en sa substance fondamentale tellement pure, tellement gigantesque, tellement scincère et fidèle par rapport aux origines de Tomb Raider qu’il s’impose comme un gros pavet dans la marre. En gros ce que je cherche à vous dire depuis 10 minutes c’est: « Putain, ce jeu-là c’est l’essence même du jeux-vidéo: prenant, dépaysant, envoûtant… On en oublierait presque qu’on tient une manette… »