Navigate / search

[Jeux Vidéo] Resident Evil Revelations ou le killer-app de le 3DS?

J’avais acheté une 3DS il y a deux mois simplement en prévision de la sortie de Resident Evil Revelations… Oui je sais, mon état est grave… Etant grand fan de la série de Capcom, j’attendais avec impatience ce nouvel opus, même si ce Resident Evil n’était « qu’un » épisode non-canonique sur console portable. Il faut dire qu’hormis Code Veronica et Resident Evil Zero, les productions « dérivés » des Resident Evil (Gun Survivor, Outbreak etc etc) ne m’ont jamais emballé. En résumé pour moi Resident Evil c’est RE 1,2,3,4,5,Zero,Rebirth et Code Veronica. Basta, le reste je m’en fiche… Et bien je vais devoir ajouter à cette liste Resident Evil Revelations.

Chronologiquement parlant, cet opus 3DS se déroule entre RE4 et RE5, Chris et Jill bossent ensemble au BSAA (et Jill n’est donc pas encore porté disparu) et se retrouvent une fois encore confronté à une menace bactériologique (Pour rappel le titre officiel de la série est Bio Hazard, ce qui veut dire +/- déchet biologique… Cela n’a donc rien à voir avec Resident Evil en terme de traduction). Bref, de ce côté là c’est toujours un peu la même recette. Par contre cet opus innove pas mal dans la narration et le gameplay.

Côté narration, l’histoire nous propose d’incarner plusieurs personnages à tour de rôle de manière cyclique, Jill, Chris, Jessica, Parker… En plus d’incarner des personnages différents, l’action se déroule sur plusieurs endroits et à des moments différents, un véritable coup de fouet pour le rythme. C’est simple, on ne s’ennuie jamais, pas parce que l’action est omniprésente mais parce que le jeu se renouvelle constamment. Bref une véritable réussi de ce côté là! Le jeu est découpé en épisode, format qui convient parfaitement à un jeu nomade.

Côté gameplay, le circle Pad Pro (le fameux deuxième stick qui se « rajoute » sur la 3DS (moyennant finance) est INDISPENSABLE, je ne peux même pas imaginer y jouer sans; c’est comme jouer à la Wii sans Wiimote. Les plus réfractaires à Resident Evil 5 seront heureux d’apprendre que ça y est, on peut tirer en marchant. Ceci étant dit, on n’est pas dans Gears of War et les environnements sont assez étroit, et donc au final, on ne tire pas tant que ça en courant dans le jeu! A noter que l’on peut choisir d’opter pour une vue à la première personne pour viser ces adversaires (surtout utile sans Circle Pad Pro).Aux rayons des nouveautés, on peut également esquiver (j’ai beaucoup de mal à utiliser cette capacité d’ailleurs), customiser ses armes à volonté (je veux dire, que l’on peut augmenter les dégâts d’une arme transitoirement pour réutiliser cette amélioration sur une autre arme plus tard).

Jill en situation difficile (phase in-game, je précise)

L’ambiance qui émane du titre est phénoménal, en particulier pour la partie qui se passe à bord du Queen Zenobia (le navire). On se croirait vraiment dans le premier Resident Evil, et pourtant il y a une touche de nouveauté qui nous évite tout sentiment de déjà vu. Une totale réussite, on alterne entre les passages très tendu, orienté action et les autres beaucoup plus intimistes et flippant (seul dans un couloir avec les grincements du bateau et le bruit des vagues en toile de fond pendant que le tonnerre gronde.

Techniquement c’est la grande classe, la 3DS crache ses tripes et ça se voit. La 3D fonctionne bien, mais je ne l’active jamais, je suis toujours en train de me repositionner pour pas voire double. Graphiquement, on est presque au niveau de Resident Evil 5 (j’exagère un peu mais c’est ça).

Concernant la durée de vie, il m’a fallu un peu près 10heures pour finir la campagne en solo, ce n’est pas énorme, mais le potentiel de rejouabilité est élevé (mode New Game+, et Commando qui vous permet de faire des missions, sorte de mode Mercenaire évolué). En bref, un jeu court mais sur lequel on revient avec plaisir!

Les décors sont variés

Là où le bas blaisse, c’est l’histoire qui est globalement très pauvre, ne vous attendez pas à des révélations tonitruantes sur l’histoire de Resident Evil, il n’y en a quasiment pas; le titre est bien pompeux par rapport au contenu… Ceci étant dit, il existe pas mal de twist scénaristique qui sauront vous tenir en haleine sans forcément vous retournez sur votre siège! Par ailleurs si quelqu’un pourrait m’expliquer le lien avec le premier trailer d’annonce du jeu? Car je n’ai pas retrouvé cette scène dans le jeu et je suis très curieux de savoir le pourquoi du comment , j’imagine que comme tous les Resident Evil, cet opus a connu pas mal de bouleversement au cours de son dévelppement…

En résumé, ce Resident Evil est un INDISPENSABLE pour tous les fans qui se respectent, les autres trouveront là un vrai survival horror orienté action. Techniquement irréprochable, le jeu ne pêche que par son histoire qui fait encore trop série Z. Une véritable bouffée d’air pour la série qui ne laisse augurer que du bon pour le tant attendu Resident Evil 6!

PS: Jill, si tu lis ces lignes… « Jte kiffe trop grave » (Référence à Paris de Klapish)

PS2:Je ne parle pas du multi, ça ne m’intéresse pas… (non je ne troll pas, c’est juste que ça ne m’intéresse pas)

Le pack avec le circle pad Pro

 

Comments

Pouet-man
Reply

Bon moi RE c’est plus trop mon truc, j’ai arreté après Code Veronica.

Mais la 3DS par contre m’interesse bien plus. Et vu ce que tu dis sur le second stick ça sent une version de la console non ?

Pouet-man
Reply

Nouvelle version je voulais dire.

Stinky
Reply

Pour le second stick, ça me paraît une évidence que Nintendo va sortir une version de la 3DS avec le second stick intégré! Le rajout actuel est vraiment trop mal pensé (pas possible de sortir le stylet ni la cartouche quand on a rajouté le bazar)….

Non définitivement, prends ton mal en patience je suis sure qu’ils vont l’annoncer très bientôt!

Leave a comment

name*

email* (not published)

website