Navigate / search

[RetroGaming] Jurassic Park – SNES

Souvenez-vous de cette époque… Jurassic Park, le film débarquait dans nos salles obscurs, j’étais (comme un tas d’autres personnes) impatient de découvrir ce qui s’annonçait déjà comme un film FANTASTIQUE et HORS NORME. La suite, on la connaît, Spielberg a littéralement ancré son film dans l’histoire des films de monstres. La baffe fut (pour moi en tout cas) monumental et certaines scènes resteront gravées dans ma mémoire (« Ils se déplacent en troupeaux!!!! ») à tout jamais! Biensûre, à l’époque comme tout bon gros blockbuster qui se respecte, Jurassic Park a eu droit à de multiples adaptations sur les consoles de jeux de l’époque.

Aujourd’hui, je vais donc vous présenter mes souvenirs de la version Super Nintendo du jeu. Il faut savoir qu’à cette période, les versions Super Nes et MegaDrive d’un même titre était souvent très différente l’une de l’autre car les jeux n’étaient pas confiés aux mêmes équipes de développement. Jurassic Park n’échappe pas à cette règle. Et pour la version Super Nintendo, c’est OCEAN qui s’y colle (OCEAN qui à l’époque collectionnait les adaptations de films, avec plus ou moins de réussite).

Le jeu ressemblait un peu à un Zelda (vue de dessus) en mêlant des phases en FPS (très rare sur les consoles 16 bits à l’époque). On y incarnait le Docteur Grand mais pour être franc avec vous, je n’ai jamais fini ce jeu. En fait il fallait récupérer des oeufs de dinosaures, en se baladant sur Isla Nublar (l’île aux dinosaures) et prendre le ferry pour se barrer en vitesse avant de se faire bouffer par les reptiles géant (« Vous avez un T-Rex?? »). Le problème, ce n’était pas tant la difficulté en elle-même, une fois qu’on avait chopper les patterns des différents dinosaures (et ils étaient peu nombreux; Raptors, Triceratops, Trex, Galiminus et Dilophausore (les seuls dont je me souvienne)) ils ne nous emmerdaient pas plus que ça… Le véritable problème c’était le fait que l’on ne puisse pas sauvegarder et qu’il n’y ait pas de système de mot de passe, et pour une sorte de Zelda, je vous laisse imaginer l’enfer.

Résultat, on se retrouvait parfois à recommencer plusieurs fois le jeu et progresser un peu à tâton. Un peu dommage, d’autant que défois je ne savais plus vraiment où aller par manque d’indications de la part du jeu: FRUSTRANT! D’autant plus frustrant qu’en lui même, le jeu regorgeait de petit détail faisant des clins d’oeil aux films; fiches documentaires sur les dinosaures, intervention des différents persos du jeu, une carte assez grande (en tout cas dans mon souvenir).

D’un point de vue technique, j’en garde un bon souvenir, les cartes étaient colorées et assez variés (zones de jungles, zones plus arrides et zone plus urbaines avec les bâtiments du park). Certains endroits étaient particulièrement reconnaissable; Centre des Visiteurs, enclos des Raptors (brr). Lorsque l’on rentrait à l’intérieur d’un bâtiment, le jeu se transformait en FPS (par contre il n’utilisait pas de puce supplémentaire comme l’adaptation de Doom), donc sans révolutionner les FPS de l’époque, Jurassic Park pouvait se targuer d’avoir un mode de vue à la première personne (encore une fois rarissime à l’époque sur console). Le mieux c’est que ce mode était assez agréable, je m’y suis vraiment éclaté comme un petit fou!

En résumé, je garde un excellent souvenir de ce jeu… Mais il m’aura vraiment énervé par moment, vous vous souvenez dans le film quand ils essayent de désactiver le système de sécurité et qu’ils arrivent sur l’ordi de Nedry?: « MERDE JE DETESTE CE GENRE DE CONNERIES », et bien c’est un peu près le genre de phrases que je sortais quand je me faisais bouffer bêtement après 4heures de jeu non stop… Try Again…

Entre adaptation fidèle au film et jeu mixant deux genres vidéoludique en vogue à l’époque, Jurassic Park avait tout du mega Hit, mais sa répétitivité et sa progression difficile faisait de lui simplement un jeu sympa mais sans plus… Ceci étant dit, on était vraiment loin de la bouse!

Comments

Pouet-man
Reply

Je me souviens évidemment du film, surement une des plus grosse claque que j’ai pris niveau effet speciaux.

Mais bizarrement je me souviens pas du tout du jeu, pourtant je suis certain d’y avoir joué.

rémy
Reply

alors j’y ai joué chez un pote, je t’avoue que j’ai trouvé ce jeu pas mal mais comme tu l’as si bien dis, le fait de pas pouvoir enregistré ma soulé et je l’ai assez vite abandonné.

bababaloo
Reply

Je pense que je n’y ai jamais joué mais j’ai terminé la version GB qui ressemblait énormément à cette version (sans les couleurs) et c’est archi difficile comme jeu.

Blog jeux vidéo
Reply

Pour l’époque c’était une belle claque graphique par contre j’ai vite été écœuré par la difficulté et même chose l’impossibilité de sauvegarder…

Leave a comment

name*

email* (not published)

website