Navigate / search

[Jeux Vidéo] Call Of Duty ou Battlefield? Ni l’un ni l’autre…

Nous avons tous (quand je dis tous, c’est nous les joueurs au sens large) attendu cette guéguerre virtuelle opposant Call Of Duty à Battlefield (aka Activision vs Electronic Arts). Les deux jeux étaient très attendu, par les joueurs comme par… les actionnaires.

En effet Call Of Duty, c’est un peu LE blockbuster du jeu vidéo, le jeu que même les gamins de 8 ans s’arrachent dans les cours de récréations. Call Of Duty est à tel point populaire que je pense qu’il a même « dépassé » Fifa et PES en terme de « jeu auquel on joue même si on ne joue pas aux jeux vidéos« . La raison de ce succès? Une mise en scène Hollywoodienne à toute épreuve, une accessibilité sans égal et un mode multijoueur solide. Bref, c’est devenu une messe annuelle, on attend le nouveau « Call Of » comme le nouveau Beaujolais (non en fait on attend encore plus le nouveau Call Of).

"Chef, on a un problème, le script ne se déclenche pas..."

Je ne parlerais ici que de ce qui m’intéresse, à savoir le mode solo, donc les fanatiques du multijoueur passez votre chemin, je ne suis pas là pour discuter prestige, frag, kill, team et compagnie. N’y allons pas par quatre chemins, autant il y a 5 ans j’étais enthousiaste pour le premier Modern Warfare, autant aujourd’hui, j’en ai franchement plus rien à faire. Quelle pauvreté dans le gameplay, quelle linéarité, quelle intelligence artificielle… J’en pleure. En autant d’années quelles ont été les améliorations apportées à la série des CODs? Même le moteur graphique est inchangé (très efficace certes).

Vraiment, je suis estomaqué de voir un jeu aussi scripté en 2012, franchement pour le peu d’amélioration proposé, on pourrait tout simplement nous proposer un add-on plutôt qu’un nouveau jeu! Alors moi que ce soit le solo de Battlefield ou le solo de Call Of Duty, je m’emmerde ferme. Certes la mise en scène globale de Call Of Duty est impressionnante, mais ça manque d’équilibre, c’est beaucoup trop décérébré à mon goût (et pourtant je ne suis pas bien compliqué là dessus), mais je ne peux plus jouer à ce « truc », j’avance je tire, je ne m’extasie même plus sur les décors ou sur ce qui se passe autour car je n’ai pas le temps de le faire. Les interactions avec nos frères d’armes sont limités au maximum, bref, c’est le genre de jeu qui pourrait se finir les yeux fermés (j’exagère à peine).

En fait, on a plus de chance de se perdre dans Doom que dans COD...

En d’autres mots, je suis en train de vous dire que ce genre de jeu ne m’excite plus. C’est grave docteur? Cela voudrait-il dire que j’ai vieilli? En toute honnêteté je me pose parfois la question. En fait c’est globalement le monde du FPS qui fait du sur place. Du moins hormis quelques exceptions (Bioshock et l’excellent DeusEx….. euh….. Halo:Reach (?)) sincèrement, il faut bien reconnaître que tout ce monde si excitant à ses débuts (Doom, Hexen, Duke Nukem 3D) est en train de se morfondre dans une monotonie sans nom.

Mais en fait, pourquoi ce billet? A vrai dire je ne sais pas vraiment, si ce n’est pour essayer de vous dire que franchement, il y a bien mieux que Call Of Duty ou Battlefield en terme d’expérience solo. En fait je regrette le bon vieux temps où le multi était accessoire et le solo obligatoire (et non l’inverse… C’est sans doute pour ça que j’aime autant Bioshock)… Damn j’ai vraiment vieilli….

[Jeux Vidéo] Call Of Duty & Medal Of Honnor; la guerre est finie?

Serais-je en train de changer, ou pire, de vieillir? Ces derniers mois j’ai constaté un truc de bizarre… Oui, mes amis, les FPS à la Call Of Duty et Medal Of Honnor ne me font plus aucun effet… Si, si je vous jure…

Pourtant il y a encore quelques années, à la sortie de Modern Warfare premier du nom j’étais comme un gamin qui allait monter pour la première fois dans un grand huit; dans une sorte d’état de transe innommable. Et Dieu que la claque était grande, j’avais trippé comme jamais, alignant les missions les unes après les autres sans voir les heures passer. De la même manière, je tuais mon temps sur le multi (oh je n’étais pas bien doué mais je m’y amusais pas mal). L’année d’après, le Call Of Duty (pourtant en demi teinte de TreyArch) avait lui aussi réussi à me transporter. Quelques mois plus tard rebelotte avec Modern Warfare 2 qui m’avait bien plus lui aussi….

Et pourtant cette année, ni Medal Of Honnor (franchement mauvais à mon goût) ni Call Of Duty Black Ops n’arrivent à m’enthousiasmer. Ce week end j’ai du passer 3-4 heures sur le solo, et même si les qualités du soft sont indéniables, je ne sais pas, ça ne prend pas. Je trouve le gameplay honteusement similaire aux anciens (et à tous les FPS de cette catégorie), pas de surprise même si l’emballage est, une fois encore, fantastique. J’arrive à saturation de tous ces FPS scriptés et linéaire au possible, au point où ça me gâche le plaisir du jeu (sincèrement, et croyez moi je ne pensais jamais dire ça un jour).

Qu’est-ce que c’est fade et chiant; je cours, je me planque, je shoote et je repars. Un Bioshock 2 me paraît tellement à milles lieux devant que je me demande même comment la série des Call Of Duty puissent encore se vendre autant. Je me rappelle encore de Doom, où il fallait en plus d’affronter des monstres hideux, se repérer dans un labyrinthe, retrouver des clés, résoudre des énigmes (ridicule pour le coup mais bon). Non dans COD ou MOH, on avance sans se poser de question, pourvu qu’on arrive au point de rendez-vous (il faut d’ailleurs être bien mauvais pour ne pas y arriver puisque l’on a qu’un seul chemin à suivre; difficile de se perdre).

Que l’on est loin des FPS comme Bioshock où l’on doit faire des choix; sauver les petites soeurs ou pas, épargner tel ou tel personnage. Non là, tout est scripté, formaté, bref pour résumer le tout, je dirais: frustration. On a parfois l’impression de jouer à un shooter sur rails.

Je ne renie pas l’ambiance souvent parfaitement maîtrisé (quoique je crois que je préférais nettement l’ambiance seconde guerre mondiale avec le recul…). A ce titre les passages en Russie dans World At War était particulièrement réussi quoiqu’on en dise! Certains me répondront que l’expérience COD c’est aussi et surtout le multijoueur; oui peut-être, mais pour moi le solo est aussi si ce n’est plus important, c’est comme ça.

Bref, les COD et MOH, ça ressemble de plus en plus aux FIFA et PES, d’années en années on a quelques changement, mais le jeu reste le même. Dommage, pourtant il suffirait d’ajouter quelques réels changement pour parfaire le tout; un aspect stratégique reposant sur des choix à faire par exemple.

Oui je suis déçu, oui mon billet est dur, et ça me fait presque mal au coeur de l’écrire mais, je me suis ennuyé sec sur le dernier MOH et le dernier COD, et payer le prix fort alors qu’on a l’impression de jouer à des add-ons ça fait mal au cul, surtout par les temps qui court…

[Ma Vie & Arrivage]Happy Birthday to me…

Et oui, j’ai fêté mon 23ème anniversaire ce week-end (samedi pour être précis), me voilà donc avec une bougie de plus au compteur. Comme tout bon anniversaire qui se respecte, j’ai donc reçu quelques cadeaux ma foi fort sympathique. Spéciale dédicace à la frangine qui a su trouver LE truc en adéquation avec le moment, à savoir la BD des 50 ans d’Astérix (Je suis hyper fan de la bande déssiné… Mais beaucoup moins des films, version Chabat ou pas, pour moi c’est tous un crachat à la gueule de la BD ). Je ne l’ai pour l’instant pas lu complètement, mais j’en suis à la moitié et c’est un album très particulier, rempli de nostalgie, probablement pas le meilleur album d’Astérix (mon préféré restant le Combat Des Chefs) mais je pense qu’Uderzo a eu bien fait de faire ce qu’il a fait. A ce titre l’édito écrit par la fille de René Goscinny est très très émouvant. Je ne l’ai pas fini, mais je recommande déjà à tous les fans, les autres passez votre chemin car il faut connaître l’univers d’Astérix pour apprécier (et, au risque de me répéter, les films n’ont pas grand chose à voir avec l’univers d’Astérix).

L'anniversaire d'Astérix et Obélix

On continue avec deux jeux X-Box 360 à savoir Star Wars Le Pouvoir de La Force-Ultimate Edition Sith (oui je n’avais pas l’original, il m’a semblé judicieux de sauter le pas pour cette édition qui m’a l’air très complète) et l’inévitable Bayonetta avec sa Soundtrack (celui-là je me le suis offert à moi-même en fait, mais je profite de ce billet fourre-tout pour en parler). Concernant Star Wars il va attendre au chaud pour le moment, l’urgence c’était biensûre Bayonetta, j’essaierai d’en faire un billet ce week-end (plus sur mes impressions qu’un vrai test). Mais ce que je peux en dire pour le moment (j’en suis au chapitre 6) c’est que ce jeu est un pur bijoux, donc allez-y les yeux fermés. J’espère qu’il va marcher en France (rien n’est moins sûre malheureusement).

Bayonetta, Star Wars Le Pouvoir de La Force
DSC06566

On termine avec l’inévitable Call Of Duty Modern Warfare 2 sur PC (quand on a un PC qui tient la route, faut pas se priver). J’ai dévorer le mode solo en Commando en un peu moins de 10heures. Pour faire court, c’est comme le premier Modern Warfare mais à la puissance 1000. Il faut maintenant que je m’attaque au multi (c’était au programme ce 11 novembre, mais une certaine Bayonetta m’en a empêché et je n’ose pas la contredire)…

Sur ces belles paroles, je vous laisse, j’ai un appart’ à ranger… (-_-)’