Navigate / search

[RetroGaming] International Super Star Soccer (Super Nes)

Petit billet un peu spécial puisqu’il a été écrit pour la plus grande partie par mon ami Rémy qui m’a lui même proposé ses bons et loyaux services pour faire vivre un peu cette rubrique rétro! J’ai tout de suite accepté, (même si j’ai mis du temps à le mettre en ligne -Sorry Rémy-). Bref, bonne initiative, ça permet à d’autres de s’exprimer. Si certains d’entres vous veulent l’imiter qu’ils ne se gênent pas, contactez moi!

A tous les grands fans de foot, voici un petit flash back de 15ans en arrière pour découvrir le seul et unique ISS en 1995 par Konami (c’est à partir de ce moment que la légende ISS puis PES s’est développé). ISS tranche à l’époque par ses graphismes qui sortent un peu du lot par rapport à la concurrence (FIFA notamment). La vue est de 3/4.

Plusieurs modes divers et variés sont présents : coupe du monde, championnat, entrainement, match amical (un ou deux joueurs) et scénario (revivre les matchs de légende et réussir à faire le même score, par exemple marquer deux buts dans les arrêts de jeu) et on a le choix entre 26 équipes (équipes nationales).

Le jeu est plutôt technique, il faut appuyer vraiment au bon moment pour ne pas louper sa tête ou son centre ou son aile de pigeon. Il faut dire qu’à l’époque, globalement, tous les jeux de foot sont assez « compliqué » à  jouer, du moins, la 2D n’est pas forcément le style qui convient le mieux aux jeux de foot! Beaucoup d’animation dans ce jeu également avec les premiers commentaires pour dire « off side ; throw in ; corner kick…. », on peut aussi observer les mouvements des supporters qui contribuent à instaurer l’ambiance si caractéristique des stades de foot.

Ceci dit, comme d’habitude, ISS tranche avec son réalisme et déjà à l’époque le côté simulation prime sur le côté arcade! Biensûre, c’est en multijoueur que le jeu prend toute sa dimension, les après midi entre potes devant la super nes ont souvent été agrémentées par ISS (défois ça finissait même mal :D)…

Voici une vidéo du jeu, je vous conseille au moins de regarder les deux premières minutes pour délirer un coup lorsqu’un joueur marque un but (je n’en dis pas plus, enjoy la vidéo et dites moi ce que vous en pensez).

;

Merci à Rémy pour sa collaboration

[Jeux Vidéo] Moi, quand j’étais petit…

[singlepic id=405 w=320 h=240 float=center]

Moi, quand j’étais petit, un jour je suis allé avec ma grand-mère dans un grand magasin, et comme c’était mon anniversaire elle voulait m’offrir un cadeau. Comme on passait devant le rayon des jeux vidéo, il y avait une pile de Nes empilée les unes sur les autres. « Et ça tu ne veux pas? » m’a t’elle dit en me montrant le pack Nes+NesZapper+ Combo Super Mario Bros/DuckHunt. « Je ne sais pas, je ne connais pas »… Une vendeuse très gentille m’a expliqué le principe, j’étais sous le charme, mais au départ,  je ne voulais pas du pack avec le NesZapper car je croyais « que le pistolet allait faire des trous dans la télé »… Une fois rassuré, me revoilà reparti avec une Nes sous les bras.

Moi, quand j’étais petit, je voulais à tout prix les chevaliers du zodiaque sur Nes et j’ai remué ciel et terre pour l’avoir… Et le jour où je l’ai eu j’ai pleuré parce que je ne comprenais rien.

Moi, quand j’étais petit, j’ai trouvé ma Nes ringarde une fois que j’ai vu tourner Streets Of Rage sur Megadrive.

[singlepic id=408 w=320 h=240 float=center]

Moi, quand j’étais petit, j’allais toutes les semaines au bureau de tabac pour m’acheter Player One, Joypad, des Cardass Dragon Ball et des images Panini à coller pour mon album Batman The Animated Series.

Moi, quand j’étais petit, j’ai découpé la photo de la tête de Rahan de Joypad dans l’encadré de son test sur Streets Of Rage 3 parce qu’il disait que le jeu était pas révolutionnaire.

Moi quand j’étais petit, j’allais dans une petite boutique de jeux vidéo pour acheter mes jeux parce que « dans les grands magasins, ils sont toujours en retard » et en plus dans la boutique « ils s’y connaissent mieux et en plus ils ont des jeux japonais! ».

Moi, quand j’étais petit, pour jouer à des jeux japonais il fallait un adapteur universel. Et il fallait empiler les deux cartouches l’une sur l’autre pour que ça marche.

Moi, quand j’étais petit, il fallait défois souffler dans la cartouche d’un jeu pour qu’il remarche.

[singlepic id=407 w=320 h=240 float=center]

Moi, quand j’étais petit, j’avais un Amstrad 386 SX qui permettait de lire des jeux MegaDrive. Mais j’étais déçu parce qu’on ne pouvait pas utiliser le Game Genie avec. Parce que moi, quand j’étais petit, il n’y avait pas encore l’Action Replay de Datel; « Avec le Game Genie c’est trop bien, tu peux appeler autant de fois la police que tu veux dans Streets Of Rage! »

[singlepic id=409 w=320 h=240 float=center]

Moi, quand j’étais petit, j’étais dégoûté quand j’ai vu tourner Dragon Ball Z La Legende Saïen sur Super Nes. « Comme c’est vachement mieux que la version Megadrive! »

Moi, quand j’étais petit, il y avait la guerre entre Sega et Nintendo. Je préférais Sega parce que Sonic il était plus classe et puis « le punk dans la pub il est trop cool ». « En plus les boîtes de jeu Super Nes, elles sont pourries elles sont en cartons et elles s’abîment trop vite! »

Moi, quand j’étais petit, quand j’ai vu Donkey Kong j’ai dit: « Ha non, en fait la Super Nes, elle est trop cool… »

Moi, quand j’étais petit, je voulais faire vendeur ou testeur de jeu vidéo et ça déprimait mes parents.

Moi, quand j’étais petit, je savais pas qu’il y avait de vrai bon jeu sur PC… Et puis un jour en allant chez un pote, j’ai vu tourner Duke Nukem 3D et Command & Conquer

[singlepic id=411 w=320 h=240 float=center]

Moi, quand j’étais petit, les jeux PC étaient vendus dans des ENORMES boîtes en carton trop classe. Ca envoyait du lourd par rapport aux jeux consoles classiques.

Moi, quand j’étais petit, je rêvais d’avoir une Jaguar (la console) jusque parce que le nom sonnait bien, que la pub papier était cool et qu’il y avait Alien Versus Predator dessus.

Moi, quand j’étais petit, et que j’allais en vacance avec mes parents, je les souler pour aller dans les café/bars où on trouvait des bornes d’arcade. J’ai du claquer tout mon argent de poches dans la borne de The Punisher (à la fin des vacances j’arrivais à le terminer avec une seule pièce de 10Fr).

[singlepic id=410 w=320 h=240 float=center]

Moi, quand j’étais petit, je disais toujours: « Quand je serais grand, je jouerai toujours…« 

[Achat]F-Zero, Alone In The Dark & Discworld II

[singlepic id=181 w=480 h=360 float=center]

Parce que ça faisait longtemps que je n’avais pas fais un petit article Retrogaming, voici trois petits achats qui vont bien! Avec d’abord le fabuleux F-Zero dans sa version japonaise. Je ne présenterais plus F-Zero qui est un des premiers jeux de course avec lequel j’ai trippé comme un malade sur ma super famicom! A côté de ça, deux bons petits jeux d’aventures, le premier Alone In The Dark, le second Discworld II tous les deux sur Sega Saturn.

[singlepic id=183 w=320 h=240 float=center]

Alone In The Dark II (car oui il s’agit d’Alone In The Dark II, contrairement à ce que l’on peut voire sur la jaquette) fut pour moi une des premières incursions dans le monde du survival horrror, et qu’est-ce que j’ai aimé ça à l’époque! Je me rappellerais toute ma vie de l’intro mythique de ce jeu, et cette musique… Ralala quelle ambiance, ça me rend d’autant plus nostalgique quand je vois ce qu’est devenu la série avec le dernier opus sur Xbox 360 et PS3 qui n’ont absolument plus rien à voir avec la série et qui est -par dessus le marché- mauvais!

Sinon Discworld II est un bon petit point’n click, et par les temps qui court, ça ne fait jamais de mal… Maintenant il ne me reste plus qu’à trouver le temps pour jouer à tout ça!