Navigate / search

[Cinéma] Les Meilleurs génériques… [Vol.1]

Un générique est toujours quelque chose à part dans une oeuvre. Certains sont sobre, d’autres au contraire, en foutent plein la vue. S’ils ne conditionnent pas fondamentalement la qualité d’un film ou d’une série, s’ils sont réussis ils laissent toujours une bonne impression. Sélection (non exhaustive) de certains génériques que j’affectionne particulièrement.

Terminator de James Cameron (Theme par Brad Fiedel)

L’ouverture de Terminator est une réussite fantastique en mon sens. Il montre tout à la fois la froideur du Terminator et l’ambiance apocalyptique qui va se dégager du film. A noter que le générique sera repris quasiment à l’identique pour l’adaptation Megadrive et Mega-CD du jeu.

Superman de Richard Donner

Meilleur générique de film de super héros (remercions John Williams pour ce thème sublime). A noter que le générique de Superman Returns est un vibrant hommage au générique original (que je n’ai pu trouver en lecteur intégré mais que vous pouvez voir ici ). A chaque fois que je vois ce générique j’ai envie de craquer ma chemise et de sauter de ma fenêtre et m’envoler!

Star Wars de George Lucas

Forcément je ne pouvais pas ne pas citer Star Wars. Ce générique restera dans la mémoire de toute personne fan de science-fiction. A voir et à revoir.

Batman de Tim Burton

L’ouverture du premier Batman de Tim Burton reste une claque lui aussi. Mélange de gothisme et d’héroïsme dans la composition de Danny Elfman; tout est parfait ou presque…

Casino Royale de Martin Campbell

Là encore, fantastique générique d’ouverture, il fallait bien ça  pour la renaissance du plus célèbre agent secret de la planète.

Stigmata de Rupert Wainwright

Stigmata fait partie des films que je classe dans la catégorie « sacré bons petits plaisirs coupable ». Le film bénéficie non seulement d’un excellent casting; Patricia Arquette et Gabriel Byrne, mais également d’une photographie fantastique et de quelques scènes inoubliable.

Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle fournée…

[Ma Vie & Arrivage]Happy Birthday to me…

Et oui, j’ai fêté mon 23ème anniversaire ce week-end (samedi pour être précis), me voilà donc avec une bougie de plus au compteur. Comme tout bon anniversaire qui se respecte, j’ai donc reçu quelques cadeaux ma foi fort sympathique. Spéciale dédicace à la frangine qui a su trouver LE truc en adéquation avec le moment, à savoir la BD des 50 ans d’Astérix (Je suis hyper fan de la bande déssiné… Mais beaucoup moins des films, version Chabat ou pas, pour moi c’est tous un crachat à la gueule de la BD ). Je ne l’ai pour l’instant pas lu complètement, mais j’en suis à la moitié et c’est un album très particulier, rempli de nostalgie, probablement pas le meilleur album d’Astérix (mon préféré restant le Combat Des Chefs) mais je pense qu’Uderzo a eu bien fait de faire ce qu’il a fait. A ce titre l’édito écrit par la fille de René Goscinny est très très émouvant. Je ne l’ai pas fini, mais je recommande déjà à tous les fans, les autres passez votre chemin car il faut connaître l’univers d’Astérix pour apprécier (et, au risque de me répéter, les films n’ont pas grand chose à voir avec l’univers d’Astérix).

L'anniversaire d'Astérix et Obélix

On continue avec deux jeux X-Box 360 à savoir Star Wars Le Pouvoir de La Force-Ultimate Edition Sith (oui je n’avais pas l’original, il m’a semblé judicieux de sauter le pas pour cette édition qui m’a l’air très complète) et l’inévitable Bayonetta avec sa Soundtrack (celui-là je me le suis offert à moi-même en fait, mais je profite de ce billet fourre-tout pour en parler). Concernant Star Wars il va attendre au chaud pour le moment, l’urgence c’était biensûre Bayonetta, j’essaierai d’en faire un billet ce week-end (plus sur mes impressions qu’un vrai test). Mais ce que je peux en dire pour le moment (j’en suis au chapitre 6) c’est que ce jeu est un pur bijoux, donc allez-y les yeux fermés. J’espère qu’il va marcher en France (rien n’est moins sûre malheureusement).

Bayonetta, Star Wars Le Pouvoir de La Force
DSC06566

On termine avec l’inévitable Call Of Duty Modern Warfare 2 sur PC (quand on a un PC qui tient la route, faut pas se priver). J’ai dévorer le mode solo en Commando en un peu moins de 10heures. Pour faire court, c’est comme le premier Modern Warfare mais à la puissance 1000. Il faut maintenant que je m’attaque au multi (c’était au programme ce 11 novembre, mais une certaine Bayonetta m’en a empêché et je n’ose pas la contredire)…

Sur ces belles paroles, je vous laisse, j’ai un appart’ à ranger… (-_-)’